L'EOLIEN REUSSIT A GLOBAL ECOPOWER

le
0

Les résultats de Global EcoPower (GEP) viennent confirmer que son déploiement dans l'éolien a réussi. Enrichi de l'expérience et des compétences de ses fondateurs, le Groupe s'organise pour devenir un acteur de référence dans la construction "clé en mains" de centrales éoliennes en France. GEP est profitable pour son premier exercice "éolien" et, après sa restructuration financière, GEP est totalement désendetté. 

En milliers d'€ *

2012

% du CA

2011

Chiffre d’affaires net **

5 622

 

16 126

EBITDA

1 075

19%

1 315

Résultat d'exploitation

1 067

1 307

Résultat courant avant impôts

1 046

- 35 644

Résultat net

1 924

34%

-  36 161

* Chiffres audités

** GEP ne publie pas de résultats consolidés du fait de l'absence de filiales ayant une activité significative

Jean-Marie Santander, Président Directeur Général de GEP : « Créer GEP en pleine crise financière représentait un challenge compliqué.  A partir de 2012, le groupe a décidé de développer une activité éolienne au côté du solaire. Désormais, le Groupe est opérationnel dans l'éolien et les résultats viennent confirmer la stratégie des fondateurs : un business model sans risque basé sur un partenariat solide avec Leonidas & Associates et une équipe légère. L'éolien reste un secteur d'activité profitable et bien connu des fondateurs de GEP, qui ont su mettre en œuvre leur savoir-faire. »

FAITS MARQUANTS DE L’EXERCICE 2012

L'exercice 2012 a été marqué par deux faits majeurs

Après leur démission de Theolia, les fondateurs de GEP étaient tenus par une clause de non-concurrence dans le secteur éolien se terminant en octobre 2011. Passé ce délai, le Groupe a pu intervenir dès 2012 dans l'éolien et les chiffres démontrent que le déploiement de GEP dans ce secteur a réussi.

GEP a procédé au cours de l’exercice 2012 à une réorganisation financière couronnée de succès :

En milliers d'€ *

2012

2011

Total du bilan

14 058

7 368

Fonds propres

4 044

50

Dettes financières

0

3 700

Disponibilités

1 349

715

* Chiffres audités

ACTIVITE DU GROUPE EN 2012

En 2012, GEP a identifié, analysé et fait acquérir par son partenaire Leonidas & Associates trois sociétés supports de projets (SSP), propriétaires de tous les permis et autorisations permettant la construction de trois parcs éoliens en France. Puis GEP a signé avec chaque SSP un contrat de construction "clé en mains" (hors lot turbines) et d'assistance à maitre d'ouvrage. Les travaux pour les trois centrales éoliennes décrites ci-dessous sont actuellement en cours :

Centrale dite de « Montbray & Margueray » dans la Manche. 20 MW (10 éoliennes Repower MM 82 de 2 MW). Les travaux ont débuté en 2012  et se termineront au cours de l'exercice 2013.

Centrale dite « La Guenelle » dans la Marne. 22 MW (11 éoliennes Vestas V90 de 2 MW). Les travaux ont débuté fin 2012 et se termineront fin 2013.

Centrale dite « La Voie Romaine » dans la Marne. 22 MW (11 éoliennes Vestas V90 de 2 MW). Les travaux ont débuté fin 2012 et se termineront fin 2013.

La capacité installée de ces trois projets atteint 64 MW, chiffre que l’on peut rapprocher des 757 MW éoliens qui ont été raccordés au réseau ERDF en 2012.*

*Source : Journal de l’éolien  Février 2013

COMPTE DE RESULTAT

Chiffre d'affaires

Les trois contrats "clé en mains" (hors lot turbines) signés pour la construction des trois centrales éoliennes représentent un chiffre d’affaires global de  18 800 k€, pour une capacité installée totale de 64MW.

Le contrat pour l’approvisionnement des turbines est signé directement et séparément par chaque SSP avec le fournisseur (Repower et Vestas en l’occurrence pour ces premiers chantiers), ce qui présente l’avantage pour GEP de ne pas alourdir son besoin en fonds de roulement.

GEP a ainsi pu reconnaître 5 533 k€ correspondant à l’état d’avancement des trois chantiers éoliens à la fin de l’exercice 2012. Le solde du chiffre d’affaires de ces trois opérations  sera constaté sur l'exercice 2013, hors aléas sur les chantiers en cours.

Le chiffre d’affaires de la partie solaire s’est élevé à 88 k€, dont 79 k€ de recettes liées au contrat d’exploitation de la centrale photovoltaïque des Marottières.

Le chiffre d'affaires global en 2012 s’établit donc à  5 622 k€.

Pour mémoire, le chiffre d’affaires 2011 de GEP s’était élevé à 16 126 k€. La comparaison d’une année sur l’autre n’est pas pertinente car l'activité de la société a porté quasi- exclusivement sur l'éolien en 2012, alors qu'en 2011 elle portait sur la construction de deux centrales photovoltaïques.

Ebitda

L'Ebitda de GEP en 2012 s’élève à 1 075 k€, soit 19% du chiffre d’affaires, ce qui démontre l'efficacité de la structure mise en place et du modèle retenu par le Groupe.

Résultat d'exploitation

GEP ne détient pas à ce jour de centrales pour compte propre. Dès lors, la dotation aux amortissements de 7k€ affecte peu l'Ebitda et le résultat d'exploitation s'établit à 1 067 k€.

Résultat courant avant impôts

GEP enregistre en 2012 un résultat financier de -21 k€, essentiellement composés des frais financiers de la dette envers Athanor Sicar (intérêts de la dette avant sa transformation en actions au mois d’Août 2012). Ce résultat financier impacte peu le résultat d'exploitation. Dès lors, le résultat courant avant impôt s'élève à 1 046 k€.

Résultat exceptionnel

Les produits exceptionnels, pour un total de  1 801 k€, proviennent à hauteur de 1 740 k€ de l’impact comptable de la transformation de l’intégralité de la créance d’Athanor Sicar, soit 3 240 k€, en trois millions d’actions nouvelles.

Les charges exceptionnelles s'élèvent à 737 k€.

Le résultat exceptionnel s’établit donc par différence à 1 063 k€.


Résultat net

GEP réalise un premier exercice éolien largement bénéficiaire avec un résultat net 2012 de 1 924 k€, soit 34% du chiffre d’affaires.

STRUCTURE DE BILAN

Capitaux propres

Les capitaux propres s’établissent à 4 044 k€, grâce à la conjonction des effets bénéfiques de la restructuration financière (dont l’augmentation de capital y compris prime d’émission de 1 500k€ au profit d’Athanor Sicar) et du résultat net de près de deux millions d'euros.

Endettement et liquidités

A la clôture de l’exercice 2012, la société ne possède plus de dettes financières alors que ces dernières s’élevaient à 3 700k€ au 31 décembre 2011. Les liquidités sont suffisantes pour financer le cycle d'exploitation. Au 31 décembre 2012, les disponibilités s'élevaient à 1 349 k€ contre 715 k€ fin 2011.

PERSPECTIVES

GEP envisage un chiffre d'affaires pour l'année 2013 de 13 m€ et un Ebitda de 2,6m€ (20% du CA), hors aléas sur les chantiers en cours.

Le groupe recherche également de nouveaux projets éoliens en France métropolitaine. La concrétisation d’une ou plusieurs nouvelles affaires dès cette année sera de nature à améliorer ces objectifs.

STRATEGIE

GEP ne développe pas en interne les centrales éoliennes et se positionne pour acquérir des projets disposant de toutes les autorisations nécessaires et prêts à construire. Les centrales sont ensuite construites "clé en mains" et cédées à des tiers investisseurs.

Le groupe poursuit parallèlement le développement de deux projets photovoltaïques dans l’Ardèche et dans l’Aude pour une puissance installée de 53 MW.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.