L'éolien perturbe le vote de la loi sur l'énergie

le
0
Les députés UMP et Front de gauche ont quitté l'hémicycle. Le bonus-malus a été adopté.

Une bourrasque éolienne a soufflé sur l'Assemblée dans la nuit de jeudi à vendredi. Alors que les députés débattaient sur la proposition de loi défendue par François Brottes (PS) sur la «tarification progressive de l'énergie», les députés UMP et centristes, suivis par leurs collègues du Front de gauche, ont quitté la séance. Ils voulaient protester contre des amendements soutenus par le gouvernement, inattendus, et qui favorisent le développement de la filière éolienne.

«Ne transformez pas à 2 heures du matin, en fin de semaine, la France en un immense ventilateur !», s'est écrié le député UMP Martial Saddier avant de sortir de l'Hémicycle. Aux voix des parlementaires UMP dénonçant le coût du soutien aux éoliennes s'est ajoutée à gauche par exemple celle de la CGT-mines énergies, qui reproche au gouvernement d'avoir cédé à «la pression de lobbys».

Le gouvernement s'était engagé lors de la conférence environnementale à prendre des mesures urge...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant