L'envoyé de l'Onu quitte ses fonctions de médiateur au Burundi

le , mis à jour à 09:39
0

BUJUMBURA, 11 juin (Reuters) - L'envoyé spécial de l'Onu pour la région des Grands Lacs, Saïd Djinnit, a quitté ses fonctions de médiateur dans la crise politique au Burundi, rapportent jeudi les Nations unies. Saïd Djinnit a organisé un dialogue entre le gouvernement burundais, le parti au pouvoir, les partis d'opposition et les groupes de la société civile pour essayer de résoudre la crise ouverte fin avril par la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat. Il n'a toutefois pas obtenu de progrès tangibles. Le médiateur de l'Onu a été accusé par l'opposition burundaise de pencher en faveur du gouvernement, ce qu'il dément. "Il vient de quitter son travail de facilitateur pour le dialogue au Burundi", a déclaré le porte-parole de la mission des Nations unies dans le pays, Vladimir Monteiro. "Il reste envoyé spécial." Le porte-parole n'a pas donné les raisons de cette décision ni précisé si l'Onu comptait désigner un successeur. Plusieurs dirigeants de l'opposition burundaise ont appelé mercredi au boycott de l'élection présidentielle, dont la date a été fixée au 15 juillet. ID:nL5N0YW41L (Edmund Blair; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant