L'entrepreneuriat : clé de la réussite africaine ?

le
0
Bamako en mars 2013.
Bamako en mars 2013.

"Si je n'avais pas fait ça, je ne vois vraiment pas ce que j'aurais pu faire d'autre", remarque Hamidou, jeune entrepreneur malien qui a créé son entreprise d'électronique avec son frère il y a cinq ans. La première motivation des jeunes vient en fait d'un constat d'impuissance : le travail manque, les études ne sont que peu ou pas valorisées, alors, il faut créer pour survivre. Le Forum de Bamako, qui se tenait jusqu'au 15 février dans la capitale, a, depuis plusieurs années, mis l'entrepreneuriat au coeur des débats où les professionnels rencontrent les étudiants et les chercheurs. Cette année, au moment où le Mali tente de se reconstruire économiquement après deux ans de conflit, il prend une importance particulière. Madjissem Beringaye participe pour la première fois à l'édition 2014 en tant qu'intervenante. Cette jeune Franco-Tchadienne a créé son entreprise de conseil spécialisée sur l'Afrique il y a trois ans. Elle aide les entreprises à investir dans le continent et soutient parallèlement des projets de jeunes entrepreneurs au Tchad, au Rwanda, et dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest. Pour elle, l'entrepreneuriat est un levier fondamental pour les jeunes : "Il faut motiver les jeunes économiquement, si les jeunes au nord du pays avaient des emplois bien rémunérés ou des perspectives de métier, de carrière, devant les yeux, les groupes terroristes auraient eu beaucoup plus de mal à les enrôler." Son discours ultra-motivé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant