L'entrée du village d'Auteuil en pleine transformation

le
2

VIDÉO - Sur l’emplacement de la gare d’Auteuil, à Paris, 4 nouveaux immeubles vont s’élever. A côté de 177 logements sociaux, une centaine d’appartements de luxe sont prévus.

Roland-Garros et le bois de Boulogne d’un côté, le village d’Auteuil et la villa Montmorency de l’autre, c’est à l’orée de ce quartier parisien qui marie avec bonheur commerces, écoles et immeubles résidentiels qu’a commencé la construction d’un nouvel ensemble immobilier qui va changer le paysage urbain. A l’emplacement d’un terrain vague sur lequel se trouvait autrefois la gare d’Auteuil, quatre immeubles nouveaux vont s’élever.

Paris Habitat a confié aux architectes Rudy Ricciotti et Francis Soler la réalisation des deux immeubles de logements sociaux (177 en tout) qui sont déjà en grande partie construits. Plus près de la rue d’Auteuil, séparés des deux premiers, deux autres bâtiments seront livrés par Cogedim en 2018. L’architecte Anne Démians a conçu le premier de 108 lots (acheté par un institutionnel, il sera loué) et Finn Geipel, le deuxième aux terrasses en forme de vagues qui sera la proue de ce nouvel ensemble et le seul en vente.

10.000 à 20.000 euros le mètre carré

La commercialisation vient de débuter et déjà 40 % du programme des 93 appartements (du studio de 30 m² au 5-pièces duplex de 250 m²) est vendu. Les acheteurs? Des habitants du quartier, des étrangers et des provinciaux. Il faut dire que les constructions neuves sont rares dans le XVIe et que les vues des étages supérieurs seront époustouflantes, à 360° sur Paris. «Nous offrirons un niveau de confort qui n’existe pas dans l’arrondissementavec notamment des planchers chauffants et rafraîchissants», assure Christian Musset, président de Cogedim Vente.

Paris attire les investisseurs étrangers, mais manque de biens de luxe avec un niveau de services se rapprochant de celui des immeubles anglo-saxons. La décoratrice Sarah Lavoine a conçu les parties communes dans un bel esprit Art déco revisité. Les prix? Entre 10 et 20.000 € le m² (3,3 M € par exemple pour un 188 m² avec 100 m² de terrasse au 9e étage).

La décoratrice Sarah Lavoine explique son intervention

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ravia le samedi 9 jan 2016 à 16:56

    9 étages, je croyais que les constructions neuves devaient se limiter à 5 étages ! Ceci dit, c'est encore des grands ensembles pas plus beaux que ça. Vu les prix, j'ose espérer que les prestations intérieures sont à la hauteur. La décoratrice, elle parle pour ne rien dire.

  • sibile le samedi 9 jan 2016 à 13:21

    mais que ces HLM sont laids ! comment peut-on faire de telles horreurs ?