L'enseignement catholique menace de fermer 1 000 écoles

le
0
Face aux suppressions de postes, le secrétariat général de l'enseignement catholique estime que la «liberté de choix» des familles est menacée.

L'enseignement catholique se dit «inquiet » alors qu'il négocie actuellement le montant précis des suppressions de postes avec le gouvernement pour la rentrée prochaine. Celle-ci sera «extrêmement difficile, voire impossible » dans plusieurs académies, à moins de fermer des classes pourtant pleines, pronostique Éric de Labarre, pour qui «la liberté du choix des familles, inscrite dans la Constitution, est remise en cause ».

Paradoxalement, alors que les parents sont de plus en plus nombreux à frapper à la porte des écoles catholiques, ces dernières supportent une réduction de 4 800 postes d'enseignants depuis quatre ans. La situation serait particulièrement tendue dans les académies de Versailles, de Poitiers, de la Réunion et de Guyane et dans certaines grandes villes du Sud comme Nice et Montpellier ou encore dans les Pays de la Loire. Sainte-Geneviève à Asnières vient par exemple de refuser 800 demandes d'inscription pour la rentrée de septembre, Sainte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant