L'enseigne Alain Manoukian menacée de disparition

le
0
La griffe de mode Alain Manoukian, qui appartient au groupe franco-américain BCBG Max Azria, pourrait ne plus exister d'ici un an. 170 emplois sont menacés en France, où la marque a encore une soixantaine de magasins.

Les syndicats de l'enseigne de prêt-à-porter d'origine française Alain Manoukian s'inquiètent de l'avenir des salariés de l'entreprise en France, où elle concentre 60 de sa soixante-dizaine de magasins. La marque n'existerait plus d'ici l'été 2014. 170 licenciements seraient envisagés dans les boutiques et sur le site de logistique de Mercurol, dans la Drôme, où la société a aussi son siège social. «Tous les salariés concernés ont reçu une lettre qui leur demande de renseigner leur état civil, afin d'établir l'ordre des licenciements», a précisé Arnaud Pichot, secrétaire général de l'union départementale Force Ouvrière Drôme-Ardèche. Les représentants d'Alain Manoukian en France n'ont pas souhaité s'exprimer.

Rachetée en 2005...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant