L'enseignant du futur divise et passionne

le
0
En ce jour de pré-rentrée scolaire, Le Figaro a dressé le portrait-robot du professeur de demain.

Caricature du geek ultraconnecté avec ses élèves via les réseaux sociaux, dispensant des bribes de cours ou des encouragements via Twitter, le professeur de demain sera technophile ou ne sera pas. Cet été, le gouvernement s'est réuni à l'Élysée pour réfléchir aux défis qui attendent la France d'ici 2025, notamment en matière éducative. En ce jour de pré-rentrée pour plus de 800.000 enseignants, Le Figaro s'est aussi penché sur la prospective de cette matière abyssale. Les études sur le sujet foisonnent.

Avec Internet, l'école du futur ne serait plus le lieu principal de l'apprentissage et l'enseignant deviendrait un simple décrypteur du monde. Les plus extrêmes imaginent des professeurs entièrement virtuels. Au point de souhaiter leur mort, dénoncent un peu vite ceux qui préféreraient une école «à l'abri» des tentations du flux distrayant et p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant