L'enregistrement des journalistes du Monde refusé à Fillon

le
5
LE TRIBUNAL REJETTE LA DEMANDE DE FRANÇOIS FILLON D'OBTENIR L'ENREGISTREMENT INTÉGRAL DES JOURNALISTES DU MONDE
LE TRIBUNAL REJETTE LA DEMANDE DE FRANÇOIS FILLON D'OBTENIR L'ENREGISTREMENT INTÉGRAL DES JOURNALISTES DU MONDE

PARIS (Reuters) - Le tribunal des référés a rejeté jeudi la demande de François Fillon d'obtenir la copie intégrale des enregistrements de la conversation qu'ont eue deux journalistes du Monde avec Jean-Pierre Jouyet au sujet de son déjeuner au contenu controversé avec le secrétaire général de l'Elysée.

Le tribunal a estimé que cette mesure n'était pas légalement admissible au regard notamment du secret des sources, a précisé Me Christophe Bigot, l'un des avocats des journalistes du Monde.

François Fillon ne devrait pas faire appel de cette décision, a dit à Reuters l'avocat de l'ancien Premier ministre, Me Jean-Pierre Versini-Campinchi.

Dans leur livre "Sarko s'est tuer", Gérard Davet et Fabrice Lhomme affirment que lors de ce déjeuner, le 24 juin dans un restaurant proche de l'Elysée, François Fillon a demandé au secrétaire général de la présidence de "taper vite" sur Nicolas Sarkozy en faisant accélérer les procédures judiciaires le visant pour ne pas le "laisser revenir" en politique.

Après un démenti initial de Jean-Pierre Jouyet, les journalistes ont dit détenir des enregistrements d'un entretien avec ce dernier, le 20 septembre, confirmant leurs écrits.

Le secrétaire général de l'Elysée est alors revenu en partie sur ses dires, affirmant que François Fillon lui avait parlé du dossier Bygmalion et du paiement des pénalités liées à l'invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy.

François Fillon nie de son côté avoir exercé la moindre pression, "même par allusion", sur Jean-Pierre Jouyet.

Le député UMP de Paris a lancé lundi des poursuites en diffamation contre le secrétaire général de l'Elysée et les deux journalistes.

Une première audience doit avoir lieu le 13 janvier prochain.

Il s'agira d'une "audience de fixation" dans l'attente d'une date ultérieure pour le procès, qui n'aura lieu que dans plusieurs mois compte tenu de l'encombrement de la 17e chambre correctionnelle, a indiqué Me Versini-Campinchi.

(Gérard Bon, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le jeudi 20 nov 2014 à 15:02

    secret des sources? alors qu'on connait tous les intervenants.. sauf peut-être le fameux quatrième.. un certain FH?

  • M898407 le jeudi 20 nov 2014 à 15:00

    Justice de gauche, soutenue par Taubira !

  • jacq2779 le jeudi 20 nov 2014 à 14:58

    Doc certains sont autorisés à dire n'importe quoi sur qui. On monte les uns contre les autres. A qui profite le crime ?

  • frenchto le jeudi 20 nov 2014 à 14:52

    c'est tout de même un peu gros. Le journal dit qu'il a des enregistrements concernant une affaire. En fait c'est du bidon mais on refuse de demander des preuves au journal. C'est un peu fort quand même. Demain je vais créer un journal, je vais dire que j'ai des enregistrements qui prouvent que madame lepen se tape monsieur melenchon. Le jour ou on va me demander ces enregistrements je vais dire non !!!!!!

  • frlhjp le jeudi 20 nov 2014 à 14:47

    Le contraire aurait été étonnant car il aurait participé à plus de transparence, principe farouchement combattu par le système Gouvernement / Média / Justice