L'enquête sur Litvinenko conclurait à une responsabilité de Moscou

le
0
    LONDRES, 19 janvier (Reuters) - L'enquête publique 
indépendante sur la mort d'Alexandre Litvinenko, ancien espion 
du KGB empoisonné en 2006 à Londres, devrait conclure à la 
responsabilité de la Russie dans son assassinat. 
    La commission dirigée par le magistrat Robert Owen doit 
rendre publiques jeudi les conclusions des travaux qu'elle mène 
depuis un an. (voir  ID:nL6N0V62H1 ) 
    Adversaire déclaré de Vladimir Poutine, Litvinenko a été 
empoisonné au polonium-210, un isotope radioactif, alors qu'il 
prenait le thé au bar de l'hôtel Millennium, dans le centre de 
Londres, en novembre 2006 avec deux anciens espions russes, 
Andreï Lougovoï et Dmitri Kovtoune. Son agonie a duré trois 
semaines.  
    Sur son lit de mort, l'ex-espion russe avait affirmé que le  
président russe avait ordonné son assassinat. Moscou a toujours 
nié toute responsabilité dans la mort de Litvinenko et refusé 
d'extrader les deux suspects. 
    L'enquête publique, qui a mené la plupart de ses travaux 
dans le secret, devrait conclure, comme la famille de Litvinenko 
et les avocats de la police britannique, à l'implication de 
l'Etat russe dans la mort de l'ex-espion, qui venait d'obtenir 
la nationalité britannique et coopérait avec le MI6 britannique. 
    "Le plus vraisemblable est que la Russie sera liée d'une 
manière ou d'un autre à ce crime", a déclaré à Reuters Igor 
Soutiaguine, du Royal United Service Institute de Londres. 
    D'après des journaux britanniques, le Premier ministre David 
Cameron, qui prendra connaissance des conclusions de l'enquête 
publique avant sa diffusion, devrait réunir les responsables de 
la sécurité britannique pour examiner les conséquences 
possibles. 
    Mais le Guardian rapporte que des diplomates britanniques du 
Foreign Office l'exhortent à ne pas imposer de nouvelles 
sanctions à la Russie si sa responsabilité est établie par le 
rapport de l'enquête publique.     
 
 (Michael Holden; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant