L'enquête progresse sur la cavalière disparue à Rambouillet

le
0
Les investigations sur sa personnalité incitent à étudier d'autres pistes que celle d'un accident.

Les gendarmes avaient à nouveau déployé d'importants moyens mercredi pour retrouver la cavalière de la forêt de Rambouillet disparue depuis dimanche. De source proche de l'enquête, ils étaient «de plus en plus pessimistes». Car les investigations sur la personnalité de cette infirmière libérale de 43 ans, mariée, mère de deux enfants, font craindre une issue dramatique.

Place Beauvau, on confiait même que certains enquêteurs s'inquiètent des possibles conséquences d'un «tempérament suicidaire». Ceci peut-il expliquer pourquoi la gendarmerie n'avait toujours pas retrouvé Christine Hulne trois jours après sa disparition? «Quelqu'un qui met fin à ses jours a plutôt tendance à se cacher du regard des autres pour commettre l'irréparable», assure un expert des enquêtes criminelles. Cependant, mercredi soir, l'hypothèse accidentelle ne pouvait être totalement écartée.

Dimanche, Christine Hulne n'est pas rentrée de sa promenade à cheval. Elle était partie

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant