L'énorme frustration de Voeckler

le
0

Rien de mieux que le bonheur d'un copain pour oublier sa propre déception. Quand Thomas Voeckler arrive à vélo à l'hôtel des Europcar, il tape dans les mains des mécaniciens et s'assoit sur la première marche d'un des camions. Ses premiers mots sont pour souligner l'énorme performance de Pierre Rolland. « Il le mérite cent fois », répète-t-il. Mais après la joie sincère, la colère prend vite le relais. Il est carrément furieux contre la moto de France Télévisions qui a filmé de trop près le démarrage d'Alberto Contador dans le col du Télégraphe. De rage, le Français en a lancé son bidon par terre. « Il a bénéficié de l'aspiration pendant au moins 200 m, peste-t-il. Moi et Evans, on est restés collés derrière. Contador a assez de qualités comme cela et il n'avait vraiment pas besoin de ce coup de main supplémentaire. Je n'aime pas trop lancer des polémiques, mais, là, c'était vraiment trop. J'espère que ce sera écrit. » Au vu de la suite des événements, Voeckler est affirmatif. « Sans l'aide dont a bénéficié l'Espagnol, j'aurais pu reprendre le groupe Contador dans la descente et arriver avec lui au pied de l'Alpe-d'Huez. J'aurais bien sûr perdu le maillot. Mais pour le podium, c'est beaucoup moins sûr. »

Dans l'ultime ascension, Voeckler regrettait aussi d'avoir été sifflé sans discontinuer par les milliers de supporteurs néerlandais venus, comme chaque été, envahir les pentes iséroises. « Ils me reprochent de ne pas avoir attendu Johnny Hoogerland dans l'étape où il a été renversé par la voiture de France Télévisions ! Ça prouve l'intelligence de certains supporteurs. Qui l'aurait attendu dans de telles circonstances ? Personne. Et si c'est moi qui avais été renversé, personne n'aurait ralenti. »

Ce mouvement d'humeur passé, Voeckler retrouve sa sérénité et approfondit son analyse de la journée. « Perdre le maillot n'est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant