L'ennui emmène Huddersfield en Premier League

le
0
L'ennui emmène Huddersfield en Premier League
L'ennui emmène Huddersfield en Premier League

La fête devait être totale en ce jour de Spring Bank holiday, en Angleterre. Huddersfield Town et Reading devaient profiter de cette magnifique antre qu'est Wembley pour se sublimer. Que dalle. Il a finalement fallu aller chercher les tirs au but pour qu'une équipe prenne le "dessus" sur l'autre. À ce petit jeu, c'est Huddersfield qui a été plus fort.

Certains ont évoqué "Le match du jackpot". Il faut dire que si les chiffres diffusés par plusieurs agences de presse s'avèrent corrects, une montée mal assumée pour Huddersfield Town ou Reading en Premier League (un yoyo, quoi) rapporterait aux caisses du trésorier une somme avoisinant les 200 millions d'euros. Du coup, inutile de préciser qu'il y a quand même un coup à jouer pour les Royals - qui attendent ce moment depuis 2013 - et le petit poucet Huddersfield, absent de l'élite anglaise depuis 45 ans. En cherchant (un peu) plus loin, ce duel prend une toute autre saveur en opposant deux coachs aux profils aussi passionnants qu'antinomiques. D'un côté, la gueule "plus glabre que ça tu meurs" de Jaap Stam, ancien bison mancunien que beaucoup de fans retrouveraient avec grand plaisir en Premier League. De l'autre, celle - beaucoup plus classe - de David Wagner, ancien pro américain vaguement international et surtout grand pote de Jurgen Klopp, qui donne envie d'être connu. En gros, deux clubs plutôt chouettes, avec de chouettes coachs et une histoire à écrire. Dommage que le match n'a pas suivi le niveau...

Zéro tir cadré


Sensation de l'année d'une Championship au top de laquelle elle s'est même retrouvée pendant quelques journées, Huddersfield Town prend les commandes du match dès le début. Mais Michael Hefele (5) et Isaiah Brown (10) se relaient au loupé, celui du second méritant d'ailleurs sa place au milieu d'une vieille vidéo "Best misses 2017" sur fond de techno. Grabban répond par une frappe enroulée à l'entrée de la surface (11) et c'est à peu près tout pour les occasions. Le reste du temps, les 22 gaillards s'appliquent surtout à respecter leurs positions et à s'envoyer par moments des taquets pour bien montrer qu'ils en ont dans le froc pour assurer ce genre d'événement. Après une demi-période de possession Terriers, ce sont les Royals de Jaap Stam qui s'offrent les stats. Et à propos de chiffres, en étant jauni dès la 17e minute de jeu, Yann Kermorgant est devenu le premier joueur français averti lors de la finale des play-offs de Championship

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant