L'enfer de l'Open Space

le
0
Image d'illustration
Image d'illustration

D'après une étude réalisée par CSA pour l'Observatoire de la qualité de vie au bureau (Actinéo) publiée jeudi, par rapport à 2011 la satisfaction globale à l'égard de l'espace de travail "s'effrite, s'érode", a indiqué Laurence Bedeau (CSA). En cause, la généralisation des espaces ouverts : si la part des salariés satisfaits est passée de 83 % à 78 %, pour les travailleurs en "Open Space", c'est-à-dire dans un "bureau paysager de plus de 4 personnes", ce taux chute à 67 %.Ces résultats surviennent alors que les bureaux individuels fermés ne concernent plus qu'un tiers de la population : seuls 33 % des actifs travaillent dans ce type de bureaux, contre 40 % en 2011. En outre, indique l'enquête, une tendance consistant à ne pas avoir de bureau attitré se développe (11 % des salariés, soit six points de plus qu'en 2011).La principale source de gêne évoquée par les sondés est celle des "nuisances sonores dues à des personnes", c'est-à-dire les coups de fils et autres conversations des voisins de bureau : elle est citée par 52 % des actifs, en hausse de 18 points sur deux ans. Les actifs se plaignent également davantage de ne pas pouvoir s'isoler, avec seulement 51 % de satisfaits (-9 points), ou de ne pas pouvoir se détendre (49 %, -7 points) ou se restaurer (56 %, -11 points).Motivation en berneLes salariés attribuent davantage leur efficacité et leur motivation à leur espace de travail. Or ces deux éléments sont jugés importants par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant