«L'enfarineuse» de Hollande, une habituée de la contestation

le
0
Claire Seguin s'est fait connaître à Lille en distribuant des tracts dénonçant des atteintes à sa vie privée. Sur son blog, elle dit être harcelée et espionnée. Elle a été placée à l'infirmerie psychiatrique de la police.

Des griefs multiples et confus. La femme qui a jeté, mercredi, de la farine sur François Hollande lors de la présentation du rapport de la Fondation Abbé-Pierre sur le mal-logement, n'a pas tenu à rester anonyme. Alors qu'elle lançait de la farine sur le candidat socialiste, elle l'a également aspergé de petits papiers, contenant un paragraphe d'explication et une adresse de blog. Titré «Lille une industrie en pleine essor: le lynchage collectif», le tract s'interroge: «Les Français rétabliront-ils en 2012 mes droits humains fondamentaux bafoués depuis des années?». «Explications sur 'Un micro sur votre oreiller' traitant des atteintes à la vie privée dont je suis victime mais qui menacent tous les citoyens de demain», poursuit le manifeste. L'enfarineuse a aussi approché les journalistes de BFMTV pour se présenter. Disant s'appeler Claire Seguin, habiter Lille et être âgée de 45 ans, elle leur a confié être «absolument à bout de ressources parce que la lo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant