L'énergie verte prend sa place en Bourse

le
0
Le géant italien Enel compte lever plus de 3 milliards d'euros avec la mise sur le marché d'un tiers du capital de sa division spécialisée dans le renouvelable. Un test pour le secteur.

Le petit monde de l'énergie a les yeux braqués sur Enel, le géant italien de l'électricien. Lundi matin, il lancera l'introduction en Bourse de 28,3% à 32,6% du capital de sa division Enel Green Power, spécialisée dans les énergies renouvelables (notamment l'hydraulique et l'éolien) et dont la valeur pourrait dépasser les 10 milliards d'euros. À la clé, la plus grosse introduction sur le marché en Europe depuis 2007 : Enel espère lever entre 2,9 et 3,4 milliards d'euros (soit 1,8 à 2,10 euros par action).

Cette opération - qui court jusqu'au 29 octobre pour une cotation à Milan et Madrid le 4 novembre - s'inscrit dans un programme plus vaste de vente d'actifs, destiné à désendetter le groupe transalpin. Sa dette, en effet, l'une des plus lourdes du secteur, dépasse actuellement les 50 milliards d'euros. Enel entend la ramener à moins de 45 milliards avant la fin de l'année.

Avant Enel Green Power, la palme de la plus grosse introduction en Bourse en Europ

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant