L'énergie et les banques pèsent sur Wall Street

le , mis à jour à 23:05
0
    * Les trois indices de référence perdent plus de 1% 
    * Les valeurs de l'énergie reculent avec les cours du brut 
    * Les banques souffrent de l'éloignement d'un resserrement 
 
    par Noel Randewich 
    NEW YORK, 13 septembre (Reuters) - La Bourse de New York a 
fortement reculé mardi, pénalisée par les valeurs de l'énergie 
dans le sillage d'un plongeon des cours du pétrole et par les 
banques, qui voient s'éloigner la perspective d'une remontée des 
taux d'intérêt. 
    L'indice Dow Jones  .DJI  a perdu 258,32 points, soit 1,41%, 
à 18.066,75 points. Le Standard & Poor's 500  .SPX , plus large, 
a reculé de 1,48% à 2.127,02 points et le Nasdaq Composite 
 .IXIC  a cédé 1,09% à 5.155,26 points. 
    Les 10 indices sectoriels du S&P-500 ont fini dans le rouge 
ainsi que tous les composants du Dow à l'exception d'Apple. 
    Wall Street avait affiché lundi sa plus forte hausse en deux 
mois après des propos de Lael Brainard, gouverneure de la 
Réserve fédérale, invitant la banque centrale à ne pas rompre 
trop vite avec sa politique accommodante. 
    Aucun autre responsable de la Fed n'interviendra avant la 
prochaine réunion du comité de politique monétaire (FOMC) prévue 
les 20 et 21 septembre.   
    Les traders ont revu en baisse, de 21% à 15%, la probabilité 
de hausse des taux dès la réunion de septembre, selon le 
baromètre FedWatch de CME Group. 
    L'indice S&P des valeurs financières  .SPSY  a perdu 1,82%. 
    La volatilité est forte et tandis que les actions reculent, 
les rendements obligataires montent dans la crainte que les 
politiques monétaires aient atteint leurs limites en matière de 
relance de la croissance mondiale. 
    Les rendements des Treasuries à échéance longue ont ainsi 
continué de grimper mardi, celui des notes à 10 ans  US10YT=RR  
atteignant 1,752%, son plus haut niveau depuis le 3 juin, avant 
de fléchir légèrement. 
     
    LE DOLLAR MONTE 
    Si l'hypothèse d'un resserrement dès ce mois-ci paraît 
faiblir, de bons indicateurs chinois, avec une croissance 
industrielle en août à son rythme le plus soutenu depuis cinq 
mois, renforcent le sentiment que la Fed devrait relever ses 
taux directeurs d'ici à la fin de l'année.  
    La hausse de la probabilité d'une hausse des taux en 
décembre stimule le dollar, qui a touché un plus haut d'une 
semaine face à un panier de devises de référence  .DXY  dont 
l'euro, qui recule aux environs de 1,1217.  EUR=  
    L'indice de l'énergie  .SPNY  a cédé 2,86% avec un recul de 
3% des cours du pétrole à la suite d'un rapport de l'Agence 
internationale de l'Energie (AIE) selon lequel l'offre mondiale 
de brut devrait rester excédentaire pendant au moins les six 
premiers mois de 2017, en raison à la fois d'un net 
ralentissement de la demande, de stocks en forte hausse et d'une 
augmentation de la production.   
    Aux valeurs et contre la tendance, Apple  AAPL.O  a gagné 
2,55% après l'annonce par les opérateurs mobiles Sprint  S.N  et 
T-Mobile US  TMUS.O  d'un nombre soutenu de précommandes pour 
l'iPhone 7, nouvelle version du produit phare du groupe. 
  
    Le spécialiste de la vidéo en ligne Netflix  NFLX.O  a cédé 
2,99% après un abaissement de recommandation de Macquarie, 
désormais à "sous-performance". 
    Freeport McMoRan  FCX.N  a perdu 8,4% après un accord pour 
la vente d'actifs dans le Golfe du Mexique à Anadarko Petroleum 
 APC.N  (-0,3%) pour deux milliards de dollars (1,78 milliard 
d'euros) dans le but de réduire une lourde dette.   
    Sur le Nasdaq, le fabricant de semi-conducteurs Intersil 
 ISIL.O  s'est adjugé 9,8% après l'annonce de son rachat par le 
japonais Renesas Electronics  6723.T  pour 3,22 milliards de 
dollars, soit 22,50 dollars par action. 
 
 (Patrick Vignal pour le service français) 
  
 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant