L'encours de l'épargne salariale porté par un effet marché en 2012

le
1

(NEWSManagers.com) - L'épargne salariale se porte bien en France. L'an dernier, ses encours ont atteint 94,6 milliards d'euros marquant une progression de 11 % par rapport à l'année précédente, selon la dernière enquête de l' AFG. L'effet marché a eu un rôle prépondérant sur cette hausse des actifs gérés. Pour leur part, les versements sur des dispositifs d'épargne salariale de 11,3 milliards d'euros se sont affichés en baisse de près de 10 % par rapport à l'année précédente. " Ils se répartissent entre 3,8 milliards d'euros au titre de la participation, 3,1 milliards d'euros au titre de l'intéressement, 2,4 milliards au titre des versements volontaires des

salariés et 2 milliards au titre de l'abondement des entreprises" , indique l' AFG. Par ailleurs, le montant des rachats s'élève à 10,8 milliards ce qui donne un solde net de souscription de 500 millions d'euros.

Dans le détail, les encours de l'épargne salariale se ventilent entre les fonds d'actionnariat salarié à hauteur de 35,8 milliards d'euros (38 % du total) et les fonds " diversifiés " investis eux-mêmes largement en actions pour 58,8 milliards d'euros (62 % du total). L' AFG relève notamment la progression des fonds ISR (Investissement Socialement Responsable) dont l'encours est désormais de 14,6 milliards d'euros (+ 43 % en 2012). Dans l'ensemble, les fonds investis principalement en actions représentent 50 milliards d'euros.

Fin 2012, près de 270.000 entreprises disposent d'un plan d'épargne salariale, soit une hausse de 4 % par rapport au 31 décembre 2011. Les entreprises de moins de 250 salariés disposant d'un tel mécanisme dépassent désormais le nombre de 264.000.

Dans ce contexte, l'association s'est une nouvelle fois élevée contre la nouvelle mesure de déblocage " exceptionnel " de la participation décidée par les pouvoirs publics qui " va porter un coup à l'épargne salariale tout en étant inefficace pour relancer la consommation " .

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3155433 le lundi 27 mai 2013 à 11:03

    le keynesianisme n'est toujours pas mort , et le PS français n'échappe pas a cette idiotie : relancer l'achat/la conso/l'importation (!) en le faisnat a crédit (!)....!!!