L'encombrant David Luiz

le
0
L'encombrant David Luiz
L'encombrant David Luiz

Habile des deux pieds, puissant et parfois même dévastateur, rapide et même imposant dans les airs : David Luiz a des qualités. Chelsea a peut-être fait une belle affaire en récupérant quelques dizaines de millions d'euros de trop cet été, mais le joueur Brésilien reste un bon footballeur. Pas forcément un grand défenseur, ni un grand milieu, mais un bon footballeur au jeu un peu excentrique. Seulement, aux côtés de Thiago Silva, ça ne marche pas. Si ça pourrait peut-être marcher, ça ne marchera probablement jamais. Alors, comment Laurent Blanc peut-il faire pour profiter des qualités de David Luiz ?

David Luiz donne des impressions contradictoires. D'un côté, ses montées excentriques et ses cheveux exotiques font croire à un relâchement permanent, une volonté paradoxale de jouer à tout prix un football de libertin dans des clubs possédés par un Russe et un Qatari. D'un autre côté, sa maîtrise des deux pieds et sa puissance athlétique laissent percevoir, ou plutôt ressentir, une sorte d'équilibre permanent. Balle au pied, David Luiz donne une certaine forme d'assurance. Ce n'est ni la sérénité de Thiago Silva ni la prétention de Sergio Ramos, mais cela suffit pour semer les attaquants adverses se présentant au pressing. David Luiz sait résister à la pression quand tout le monde regarde.

Evidemment, dans sa surface, il arrive de le voir mettre un but contre son camp. Et le stade sait aussi se fâcher lorsque l'un de ses longs ballons finit par ne jamais retomber. Mais non, le problème du Brésilien intervient plutôt là où personne ne voit, là où personne ne regarde. Un demi-mètre de retard qui aboutit sur un duel abandonné, une lecture du jeu trop gourmande, un instant de déconcentration. Pour résumer la densité du paradoxe, David Luiz restera pour toujours le capitaine de sa sélection lors de la tragédie brésilienne contre l'Allemagne (1-7), mais aussi un membre de l'équipe-type de la Coupe du monde 2014. En somme, il s'agit de tout le contraire d'Alex, sa force sobre, ses limites connues et ses qualités rarement décevantes.
Thiago Silva et David Luiz, non complémentaires ?
En remplaçant Alex par David Luiz, la direction du PSG a changé la fonction de son capitaine Thiago Silva. Evidemment, David Luiz n'est pas le seul responsable des performances défensives du PSG, et encore moins de celles de Thiago Silva, qui a montré un léger mieux face à un N'Tep pas à son poste et le fantôme de Toivonen ensuite. Mais l'équilibre défensif a été perturbé par son arrivée, et six mois n'ont pas suffi pour en trouver un nouveau. S'il n'est pas démontrable que Thiago Silva et David Luiz sont incompatibles, il se trouve qu'ils ne sont pas complémentaires. Ces dernières saisons, le chiffre maximal de duels aériens gagnés par match par Thiago Silva était de 2.5 (2013/14 avec Alex). Cela tombe à 2.1 la saison précédente, et 1.6 à Milan aux côtés de Yepes ou Mexès. Or, cette saison avec David Luiz, O Monstro est plus exposé et forcé à remporter 3.8 duels aériens par match. D'une part, cela démontre que...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant