L'empreinte sociale des jésuites sur les élites d'Amérique latine

le
0
Les membres de la Compagnie de Jésus, profondément attachés à l'éducation, ont formé une partie des élites sud-américaines notamment dans un souci des pauvres.

L'université ibéro-américaine de la ville de Mexico ou l'université catholique Andres Bello de Caracas, qui figurent parmi les meilleures de leur pays ; la «Catholique» de Cordoba, première université argentine ouverte en 1622 ; la UCA de San Salvador, à la pointe de la défense des droits de l'homme... Ce sont quelques-unes des trente institutions d'enseignement supérieur dirigées par les jésuites en Amérique latine, qui proposent plus de 1200 formations et gèrent des dizaines de revues et de maisons d'édition qui font souvent référence.

La Compagnie de Jésus, profondément attachée à l'éducation, a eu un rôle particulièrement important dans cette région du monde. Avec son réseau universitaire, auquel il faut ajouter une centaine de collèges, elle a formé une bonne partie de l'élite locale, sur...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant