L'Empoli donne une leçon au Napoli

le
0

Pourtant dans une bonne dynamique, les Napolitains tombent lourdement ce soir en Toscane. Totalement dépassés en première mi-temps, ils réagissent trop tard en seconde et voient ainsi le podium s'éloigner dangereusement.

Empoli 4 - 2 Napoli
Buts : Maccarone (8e), csc de Britos (43e), Saponara (45e+1) et csc d'Albiol (82e) pour Empoli / csc de Laurini (65e) et Hamsik (90e) pour le Napoli


Ça s'appelle le respect des traditions. Avant cette rencontre, les partenopei comptaient huit déplacements au Stade Enrico Castellani sans jamais avoir réussi à s'imposer, pis, il n'avait inscrit que deux petits buts lors des affrontements en Serie B. Annoncé pourtant comme l'équipe en forme du moment, le Napoli a pris une véritable leçon de football de la part de cet Empoli qui aura surpris de bout en bout cette saison et qui est en roue libre depuis quelques semaines. C'est une défaite 4-2 après une rencontre étrange qui a vu pas moins de trois buts contre son camp. Pour participer à la prochaine Champions League, il faudra probablement remporter l'Europa League.
Pucciarinho et Saponeymar
Un tabou à abattre donc mais aussi le duel de Lorrains entre le Vosgien Koulibaly et le Mosellan Laurini. Un match dans le match. Le premier cité passe d'ailleurs une sale soirée, rapidement dépassé par les combinaisons des attaquants toscans, dont l'immortel Maccarone. Lancé en profondeur par Pucciarelli, "Big Mac" bat Andujar d'une frappe à ras de terre et continue de faire honneur au plus indémodable des burgers avec cette dixième réalisation personnelle. Le Napoli, qui aligne pourtant sa meilleure formation, est incapable de réagir, on note juste une tentative de loin d'Inler bloquée en deux temps par Sepe. Patient, l'Empoli attend le bon moment avant de frapper de nouveau et le fait par Saponara qui déborde, centre et trouve un Britos généreux qui paye son csc à la 42'. Trois minutes plus tard, Pucciarelli justifie son surnom de Pucciarinho, slalom dans la défense adverse, frappe qu'Andujar repousse, à l'affut, Saponara sort une jolie reprise acrobatique pour le 3-0. L'arbitre siffle la mi-temps dans la foulée. Le Napoli est groggy.
Et un, et deux, et trois csc
Benitez ne panique pas et décide tranquillement de faire entrer Albiol pour Ghoulam afin de décaler Britos à gauche pour stopper Pucciarelli. Pendant ce temps, Higuain continue de passer ses nerfs sur ses coéquipiers. L'Argentin n'a pas encore touché un ballon potable, mais c'est toute l'équipe qui a complètement loupé l'approche de la rencontre. Le technicien espagnol tente alors un petit coup de…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant