L'emploi vert, chantier d'urgence du gouvernement

le
0
VERS DES MESURES DE SOUTIEN AUX FILIÈRES RENOUVELABLES
VERS DES MESURES DE SOUTIEN AUX FILIÈRES RENOUVELABLES

par Marion Douet

PARIS (Reuters) - La conférence environnementale qui s'ouvre vendredi avec pour objectif affiché de définir les modalités de la future transition énergétique, grand chantier annoncé par François Hollande, ne devrait pas faire l'économie de mesures d'"urgence" destinées à soutenir notamment les filières renouvelables.

Cinq ans après le Grenelle de l'environnement dont la majorité des objectifs est loin d'être atteinte, cette conférence "de méthode" se destine à préparer les débats de deux grandes lois promises par le candidat socialiste : la transition énergétique et la protection de la biodiversité.

Dans un contexte tendu sur le front de l'emploi, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault devrait annoncer des mesures immédiates de soutien aux filières éolienne et photovoltaïque françaises voire lancer le plan de rénovation thermique des logements, rapportent plusieurs sources.

"On peut discuter dans les deux jours qui viennent de mesures de soutien immédiates (...) parce qu'il y a des entreprises qui sont en difficulté et on peut aujourd'hui sauver des emplois", indique-t-on au ministère de l'Ecologie.

"C'est un domaine où on peut aujourd'hui créer des emplois", ajoute-t-on.

Malgré un fléchissement, les énergies renouvelables totalisaient environ 100.000 emplois directs et indirects en 2011, selon le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

La réalisation des objectifs fixés par le Grenelle de l'environnement porterait à 225.000 emplois le nombre de ces emplois verts.

Le lancement d'un deuxième appel d'offres sur l'éolien en mer est attendu à l'issue des deux jours de conférence qui seront clôturés par un discours du Premier ministre, selon une source industrielle.

Moins important qu'attendu, cet appel d'offres devrait être complété en 2013 par un troisième volet afin d'atteindre les 6.000 mégawatts (MW) espérés pour 2020 - mais à cette date, seules les premières éoliennes devraient entrer en production.

19.000 EMPLOIS DANS LE SOLAIRE

A terre, la filière éolienne attend beaucoup de mesures d'urgence pour remédier notamment à l'enlisement administratif qui a fait perdre un millier d'emplois à la filière en 2011, selon le SER.

La ministre de l'Ecologie Delphine Batho s'est rendue mercredi dans une PME spécialisée dans les éoliennes terrestres, quelques heures après avoir reçu un rapport analysant les besoins de cette filière ainsi que ceux du photovoltaïque.

Pour la filière solaire, les mesures d'urgence concerneront notamment une révision du tarif de rachat, assurent plusieurs sources participants aux cinq tables rondes.

Ce tarif auquel EDF achète l'électricité produite connaît une baisse constante de 10% par trimestre, provoquant l'asphyxie des entreprises du secteur qui employaient 18.800 personnes en 2011, contre plus de 24.000 un an auparavant, selon le SER.

Dans le contexte de patriotisme économique défendu dimanche par François Hollande, l'idée de mettre en place un bonus à l'achat de produits solaires fabriqués en Europe, plébiscitée par le secteur et proposée par le gouvernement précédent, n'a pas été retenue, indique-t-on au ministère de l'Ecologie.

Les mesures de soutien immédiat pourraient permettre à la France de rattraper le retard constaté en 2011, où les énergies renouvelables dépassaient à peine 13% de la consommation d'énergie, contre un objectif de 23% d'ici 2020.

FISCALITÉ ECOLOGIQUE ?

François Hollande s'était engagé au cours de la campagne à lancer un plan de rénovation thermique des logements, afin de lutter contre la précarité énergétique qui touche près de 4 millions de foyers français et de créer des "dizaines de milliers d'emplois".

Ce plan est en préparation, confirment les ministères concernés. Il pourrait viser 500.000 logements par an.

"On peut s'attendre à d'autres annonces que celle-ci notamment sur les niches fiscales défavorables à l'environnement, qui pourraient être intégrées au projet de loi de finances 2013", indique un participant aux débats.

Une taxation du kérosène est évoquée par d'autres sources. Une mesure défendue notamment par Europe Ecologie Les Verts (EELV), dont une dizaine de parlementaires seront présents .

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim ne devrait pas être creusée au cours de cette conférence, qui sera annuelle, la ministre ayant récemment annoncé que son calendrier serait déterminé lors du débat sur la transition énergétique de cet automne.

Le nucléaire représente actuellement 75% en moyenne de la production d'électricité en France, une part que le gouvernement s'est engagé à ramener à 50%.

Delphine Batho a également démenti mercredi qu'une commission d'experts sur les gaz de schiste serait nommée.

La création d'une commission chargée d'évaluer les techniques d'exploitation est cependant prévue par la loi de juillet 2011 interdisant la fracturation hydraulique, mais ses membres n'ont pas été désignés à ce jour.

Avec Muriel Boselli, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant