L'emploi dans les banques françaises poursuit sa lente érosion

le
18
RECUL DE L'EMPLOI DANS LE SECTEUR BANCAIRE EN FRANCE
RECUL DE L'EMPLOI DANS LE SECTEUR BANCAIRE EN FRANCE

PARIS (Reuters) - L'emploi dans le secteur bancaire en France s'est contracté de 0,3% en 2016, poursuivant sa lente attrition commencée en 2011, selon les chiffres publiés jeudi par la Fédération bancaire française (FBF).

"Cela fait depuis 2011 que le secteur n'est plus créateur net d'emplois et a priori il n'y a pas de raison pour que cela s'inverse", a estimé la directrice générale de la FBF lors d'une conférence de presse.

Selon Marie-Anne Barbat-Layani, la digitalisation du secteur et la réduction du nombre d'agences mise en oeuvre en parallèle explique en partie la baisse limitée mais continue du nombre des employés, qui étaient 370.300 en 2016.

La FBF se félicite néanmoins d'un dynamisme reflété par 41.100 recrutements enregistrés l'année dernière.

Au-delà d'une attrition progressive, des syndicats et des économistes craignent qu'une rupture du modèle économique de la banque de détail ne conduise à terme à des suppressions de postes encore plus importantes.

(Julien Ponthus, édité par Dominique Rodriguez)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 6 mois

    Et je puis vous dire M431... que les chéquiers étaient personnalisés à la MAIN avec une plaque gravée, fallait passer chèque par chèque pour finir le carnet......

  • frk987 il y a 6 mois

    Les coupons au guichet, ça ce n'est pas si vieux...lorsque le client demandait une paire de ciseaux...MDR !!!!!

  • tttt9 il y a 6 mois

    j'ai connu la période de Gutenberg vers 1450.

  • M4314275 il y a 6 mois

    Dans le coffre de l'agence, nous avions des chéquiers vierges. Les chéquiers étaient préparés au nom des clients sur place. C'était avant l'apparition de la bande magnétique.

  • M4314275 il y a 6 mois

    J'ai connu la période où la mécanographe mettait les feuilles de comptes papier à jour. Dans nore agence nous n'avions pas de machine à calculer. J'ai connu le paiement des coupons au guichet. C'était avant la dématérialisation des titres.

  • M7403983 il y a 6 mois

    J'ai connu cette époque et le coffre en banque, avec accès via un employé à la réception, et un spécialiste pour me guider ver la salle avec la clé magique.

  • frk987 il y a 6 mois

    Pour M7403983, même la CE délivre l'IFU par internet et plus par courrier....changez de banque, à moins que vous n'ayez explicitement demandé un envoi postal.

  • frk987 il y a 6 mois

    Et si vous avez connu cette époque je vous donne le processus : 1) le client demandait l'accès à son coffre, un employé l'accompagnait, 2) il faisait faire la maj des intérêts 3) il retournait au coffre mettre son livret toujours avec un employé qui l'accompagnait.....Et c'était dans les années 70....... Au final le client passait 2h dans la banque et avait utilisé les services de 2 employés.

  • M7403983 il y a 6 mois

    Les banques vous prennent un max de frais. BNP, CE, CIC, SG ... Il est à remarquer qu'elles vous envoient les documents papier pour déclaration au fisc, alors que nous déclarons par internet. Obligation depuis janvier 2016 pour tout revenu supérieur à 40000€.en 2014.

  • frk987 il y a 6 mois

    Je me revois il y a 45 ans début janvier pour mettre à jour les intérêts des livrets A et B....la queue jusqu'à-au trottoir, il en fallait des petites mains....bien cadrer le livret sur la machine infernale pour quelle imprime au bon endroit la fameuse ligne des intérêts. C'est ça les vieux, plein de souvenirs de travaux inutiles qui employaient une masse colossale de salariés. La dématérialisation des livrets s'est fait dans la douleur...je vous l'assure.