L'emploi d'Olivier Besancenot à La Poste menacé ?

le
12
Tract pour un meeting d'Oliviver Besancenot, en 2007.
Tract pour un meeting d'Oliviver Besancenot, en 2007.

A priori, on peut compter pour Olivier Besancenot pour défendre son poste s'il est menacé. L'ancien candidat à la présidentielle pour le Nouveau parti anticapitaliste (NPA), qui travaille toujours à la Poste, ne distribue plus le courrier à Neuilly-sur-Seine. Il officie désormais derrière un guichet au bureau de Paris-Bichat, dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Mais son emploi serait menacé, selon ce qu'il indique dans des extraits diffusés par Le Lab d'Europe 1 de l'émission PolitiqueS sur LCP, qui sera diffusée samedi 6 juin.

"Sur le bureau sur lequel je suis, il y a trois emplois qui doivent être supprimés, dont le mien. C'est pour cela qu'on partira en conflit, pour que ça ne passe pas." L'ancien porte-parole du NPA ajoute qu'il ressent "une grosse colère" et "plus que de l'inquiétude". S'il se battra, dit-il, ce n'est pas tant pour son propre sort mais pour les habitants du quartier, pour qui "on fait du bon boulot avec cette équipe".

"Qu'ils viennent donc me déloger !"

Contactée par L'Express

, la direction de la Poste rétorque cependant que son employé "joue sur les mots", tout en admettant une "réorganisation" à venir, dictée par une "baisse très importante de la fréquentation au cours des derniers mois". Même en cas de suppression de son poste, Olivier Besancenot s'en verrait proposer un autre : "Quoiqu'il arrive, il aura un boulot dans les mois qui viennent".

Réponse...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mo.conta le lundi 15 juin 2015 à 11:33

    un fou ce type

  • chomar le dimanche 14 juin 2015 à 09:10

    Le Npa bientot relayé par le FN pour les propositions salariales!!!!trop amusant!!!

  • chomar le dimanche 14 juin 2015 à 09:08

    Il est trop drôle cet Olivier!!!!

  • alain..c le vendredi 12 juin 2015 à 15:09

    Quelle est sa plus valu annuelle encore un qui vit grassement sur le dos de ceux qui travaillent.

  • SB1954 le mercredi 10 juin 2015 à 18:34

    Salarié ultra protégé, aucune chance qu'il perde son poste; Unique risque = une mutation à 100 mètres de là dont il se fiche puisqu'il ne travaille pas. les restructurations épargnent TOUJOURS les br.anleurs, même dans le privé. sachez le

  • bearnhar le mercredi 10 juin 2015 à 09:13

    Sa boite racle presque 300 millions d'€ de CICE et l'utilise poiur reconstituer sa marge, pas pour embaucher, comme les 35h, on paye des vacances en plus, pas des embauches.

  • bearnhar le mercredi 10 juin 2015 à 09:11

    Vers chez moi, 4 mois ils ont fait grève, 4 mois !!! Citez-moi des ouvriers du privé qui peuvent se permettre cela. Nous avons meme entendu dire qu'ils avaient accumulé tellement de courrier, qu'ils en auraient brulé en douce, de la pub surement, mais c'est inadmissible, merci le syndicat SUD.

  • bearnhar le mercredi 10 juin 2015 à 09:09

    A chaque fois que je le voit à la télé, c'est plus fort que moi, je suis obligé de changer de chaine. Un gars qui n'a jamais été ouvrier, qui se dresse sur ses petits ergots, trop drole. Grosso modo, le jeudi il déclenche une grève, le vendredi il est en RTT...!! Et moi j'attend mon courrier alors que je paye un service " public ".

  • rodan3 le mardi 9 juin 2015 à 17:09

    quel cirque, il est fonctionnaire avec vieux contrat, ce nannar, ferait mieux de se taire au lieu de pleurer, car en cas il sera reclassé ..!!

  • p.cuquel le mardi 9 juin 2015 à 16:49

    anticapitaliste, anti-système, contre tout ce qui existe, mais le lobbying et son aura médiatique lui sera à coup sur favorable : quelques passages a la tv et hop, ce n'est pas lui qu'on virera, mais un autre, tant pis !