L'emploi américain a fait mieux que résister au "shutdown"

le
1
LES CRÉATIONS D?EMPLOIS SUPÉRIEURES AUX ATTENTES AUX ÉTATS-UNIS EN OCTOBRE MALGRÉ LE ?SHUTDOWN?
LES CRÉATIONS D?EMPLOIS SUPÉRIEURES AUX ATTENTES AUX ÉTATS-UNIS EN OCTOBRE MALGRÉ LE ?SHUTDOWN?

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé plus d'emplois qu'attendu en octobre, ce qui laisse penser que le blocage budgétaire à Washington, notamment à l'origine d'un arrêt temporaire d'une partie des services fédéraux, a moins affecté qu'attendu l'activité économique.

Le département du Travail a recensé vendredi 204.000 créations de postes non agricoles le mois dernier alors que les économistes interrogés par Reuters en anticipaient en moyenne 125.000.

Les chiffres d'août et de septembre ont en outre été revus en hausse, ce qui rajoute en tout 60.000 créations d'emplois aux données initiales et montre que l'économie américaine connaissait une meilleure dynamique qu'annoncé au moment de la crise budgétaire.

Le taux de chômage a néanmoins un peu augmenté à 7,3% contre 7,2% en septembre, comme attendu par les analystes.

La statistique mensuelle de l'emploi, l'une des plus importantes pour les marchés financiers, a été publiée avec une semaine de retard en raison des suites de la fermeture d'une partie des services fédéraux entre le 1er et le 16 octobre.

Les démocrates et les républicains sont finalement parvenus à un accord au Congrès, ce qui a permis la réouverture des agences et a évité à l'administration du président Barack Obama se trouver en défaut de paiement.

PEU D'EFFETS ATTENDUS SUR LA CROISSANCE

Le département du Travail a noté vendredi que l'arrêt partiel des services liés au gouvernement n'avait pas eu d'effet "perceptible" sur les créations d'emplois, en précisant avoir reçu un taux de réponse inhabituellement élevé des employeurs à son enquête.

"Ce qui apparaît clairement, c'est que les entreprises ont perçu la fermeture comme un phénomène temporaire", estime Russell Price, économiste pour le cabinet Ameriprise Financial Services.

Par rapport à septembre, la durée moyenne du travail hebdomadaire est restée stable à 34,4 heures, tandis que le salaire horaire augmentait de deux cents, soit une hausse de 2,2% au cours des 12 derniers mois.

Le privé a assuré la totalité des créations nettes d'emploi le mois dernier, la fonction publique supprimant au contraire 8.000 postes. Le secteur manufacturier affiche 19.000 emplois créés, sa meilleure performance depuis février.

L'accélération inattendue des embauches -supérieures en octobre à leur moyenne de 190.000 des 12 derniers mois - ne devrait cependant pas stimuler de façon conséquente une croissance attendue au ralenti au quatrième trimestre, étant donnés l'affaiblissement de la consommation entre juillet et septembre.

De plus, ces chiffres meilleurs que prévu laissent craindre aux investisseurs un ralentissement précoce de la politique accommodante de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui rachète pour l'instant 85 milliards de dollars d'obligations par mois pour soutenir le crédit et l'activité économique.

"Nous verrons bien ce qui se décide à huis clos à la Fed, mais la simple possibilité d'un ralentissement en décembre ou janvier sera sûrement examinée de nouveau", juge Cameron Hinds, cadre de Wells Fargo dans le Nebraska.

Lucia Mutikani, avec Chuck Mikolajczak et Herb Lash à New York; Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • k.lys le vendredi 8 nov 2013 à 19:11

    nouveau record du participation rate 62.8 (http://www.bls.gov/news.release/empsit.t01.htm). Dormez braves gens, et si vous dormez pas bien, on saura vous endormir.Food services +29.3k ( barman métier d'avenir), heath care ( prof de gym +15k ahahahah).Part time job http://www.bls.gov/news.release/empsit.t08.htm up... quelle blague... DJ va etre up 700 pions, le QE17 est assuré jusqu'en 2058

Partenaires Taux