L'empire de Berlusconi dans l'incertitude

le
0
En quittant le pouvoir, le président du Conseil italien perd de précieux soutiens pour son groupe de médias Mediaset, malmené par la crise.

Silvio Berlusconi a quitté le pouvoir... et son empire aussi. Le président du Conseil italien dirige la holding Fininvest, qui possède des parts entre autres dans le groupe de télévision Mediaset, dans l'assurance ou encore dans le club de foot du Milan AC. Avec un chiffre d'affaires de 5,5 milliards d'euros en 2009, Fininvest a permis à Berlusconi de se hisser au rang de première fortune italienne , avant d'occuper aujoud'hui la troisième place. Entre 1994 et 2000, son patrimoine, dont l'origine suscite des interrogations, a bondi de 2 milliards d'euros à 13 milliards. Malmené par la crise, il est aujourd'hui estimé à 4,5 milliards, selon le magazine Forbes .

Silvio Berlusconi sait manier ses différentes fonctions (businesman et président du Conseil) en faveur de ses affaires. Pendant ses différents mandats à la tête du gouvernement italien, de 1994 à 1995, de 2001 à 2006 et enfin depuis 2008, les conflits d'intérêts ont été légion. Silvio Berlusconi a ainsi f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant