L'empathie est dans le gène

le
0
Des chercheurs ont découvert que les personnes les moins à l'écoute des soucis des autres ont en commun un gène différent du reste de la population.

Ne reprochez plus à certains de vos amis leur manque d'attention, leur incapacité à percevoir les états d'âme des autres, leur mauvaise évaluation psychologique d'autrui : ils ne sont peut-être pas dotés des gènes de l'empathie qui offrent à ceux qui en bénéficient une meilleure aptitude à communiquer. Des chercheurs américains viennent en effet de montrer, de manière expérimentale, que les personnes plus attentionnées seraient porteuses de formes particulières du gène du récepteur à l'ocytocine, une hormone impliquée dans les relations affectives et sociales. Ces travaux, publiés la semaine dernière dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), occultent un peu la dimension éducative de l'ouverture à l'autre, également transmise par les parents, mais autrement que par leurs gènes.

Pour aboutir cette conclusion, les chercheurs de l'université de l'État de l'Oregon ont recruté 23 couples d'amoureux. Pour chacun d'eux, ils ont dema

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant