L'émissaire de l'Onu prie la Turquie d'empêcher un massacre à Kobani

le
0

GENEVE, 10 octobre (Reuters) - L'émissaire spécial des Nations unies pour la Syrie a appelé vendredi la Turquie à ouvrir la frontière aux volontaires désireux d'aller défendre la ville syrienne de Kobani face aux combattants de l'Etat islamique. Staffan di Mistura a dit craindre un massacre à Kobani, où ne restent plus que 500 à 700 habitants, essentiellement des personnes âgées. "Chacun doit faire tout ce qu'il peut pour empêcher cela", a déclaré Staffan di Mistura lors d'une conférence de presse à Genève. "J'espère que nous ne verrons pas des gens se faire décapiter." (Tom Miles; Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant