L'émir du Qatar va abdiquer au profit de son fils le prince Tamim

le
0
L'émir du Qatar va abdiquer au profit de son fils le prince Tamim
L'émir du Qatar va abdiquer au profit de son fils le prince Tamim

Transition en douceur au Qatar. Le palais a annoncé lundi soir dans un communiqué que les Qataris étaient invités mardi et mercredi à «prêter allégeance à son altesse cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, comme émir du pays».

L'actuel émir, cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani, va par conséquent annoncer son abdication en faveur de son prince héritier, cheikh Tamim, qui, à 33 ans, sera le plus jeune souverain d'une monarchie du Golfe. L'abdication de cheikh Hamad sera aussi une première au Qatar et dans l'histoire récente du monde arabe, où aucun souverain n'a jamais renoncé au pouvoir de son plein gré.

L'émir, né en 1952, arrivé au pouvoir en 1995 par une révolution de palais, est l'artisan du Qatar moderne et a fait de cet Etat un acteur incontournable sur la scène internationale.

Le Qatar, un acteur majeur sur l'échiquier régional et mondial, au plan diplomatique et économique

Le souverain de ce petit Etat du Golfe, qui joue depuis des années un rôle prépondérant sur la scène diplomatique arabe et internationale, avait répété à son entourage au cours des derniers mois sa volonté de céder le pouvoir à son fils. «En organisant lui-même sa succession et dans de bonnes conditions, cheikh Hamad veut aussi répondre à certaines critiques visant le Qatar sur le thème "vous êtes une autocratie et vous ne voulez du Printemps arabe que chez les autres". Tel qu'on le comprend, il veut montrer un exemple de transition réussie et en douceur chez lui», a analysé une source diplomatique française.

Selon Neil Partrick, spécialiste des pays du Golfe, le prince héritier «a déjà la responsabilité de plusieurs dossiers sensibles de politique étrangère», et il «ne devrait pas décider de changements importants sans consulter son père».

Pays le plus riche au monde en termes de PIB par habitant, le Qatar s'est imposé au fil des dernières années comme un acteur majeur sur l'échiquier régional et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant