L'embellie dans l'immobilier neuf se confirme en France

le
4
L'EMBELLIE DANS L'IMMOBILIER NEUF SE CONFIRME EN FRANCE
L'EMBELLIE DANS L'IMMOBILIER NEUF SE CONFIRME EN FRANCE

PARIS (Reuters) - L'amélioration des perspectives de demande de logements neufs se confirme en France et le climat conjoncturel est moins dégradé dans l'artisanat du bâtiment, selon des enquêtes publiées vendredi par l'Insee.

Les professionnels interrogés par l'institut pour son enquête trimestrielle dans la promotion immobilière sont de nouveau moins nombreux que le trimestre dernier à indiquer une baisse de la demande de logements neufs.

Le solde d’opinion correspondant, qui avait atteint en octobre 2014 son plus bas niveau depuis que la série existe, s’est nettement redressé depuis mais reste encore en dessous de sa moyenne de long terme.

De même, les perspectives de mises en chantier de logements pour les trois prochains mois sont de nouveau plus favorables que le trimestre précédent, le solde correspondant (-9) se rapprochant de sa moyenne de long terme (-7), souligne l'Insee.

Les promoteurs sont en outre nettement plus nombreux qu’en janvier à signaler une baisse de leur stock de logements invendus, le solde d’opinion correspondant redevenant supérieur à sa moyenne de long terme.

Dans l'artisanat du bâtiment, les professionnels sont nettement moins nombreux qu’en avril à signaler une baisse de leur activité sur la période récente et pour les trois prochains mois, même si les soldes d’opinion correspondants restent inférieurs à leur moyenne de long terme.

L'Insee publie également son enquête trimestrielle de conjoncture dans les travaux publics qui fait apparaître un léger mieux par rapport au pessimisme record de la précédente enquête, les entrepreneurs étant un peu moins nombreux a signaler une baisse de leur activité.

Leur jugement sur les carnets de commande reste néanmoins tout près des plus bas du deuxième trimestre.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stelina le vendredi 24 juil 2015 à 18:10

    '''l`amélioration de perspective de demande de logements neufs se confirme '''' , effectivement avec des phrases comme celle-la ,

  • M5299935 le vendredi 24 juil 2015 à 17:53

    Le problème .... vous achetez dans le neuf à des prix surfaits grâce aux avantages fiscaux, si vous êtes contraint de revendre vous êtes dans l'ancien et là bonjour les pertes.

  • Boursigo le vendredi 24 juil 2015 à 17:21

    lol ça me fait penser a "l'inversion de la courbe du chômage" . Tant que le prix de l'immobilier ne redendra pas au niveau vie des potentiels acheteurs le marché restera de gradé, il suffira d'une remonter des taux pour achever la bête

  • jbellet le vendredi 24 juil 2015 à 17:03

    normal on a toché le fond on peut difficilement aller plus bas