L'Élysée veut remettre Borloo dans le jeu

le
0
Le retrait du président du Parti radical change la donne pour Sarkozy.?

Un grand soupir de soulagement. Au lendemain de l'annonce surprise de Jean-Louis Borloo, qui a renoncé à se lancer dans la course présidentielle, on ne cache pas sa satisfaction à l'Élysée. Cette défection tombe, de fait, à pic pour le président: elle intervient après une défaite cuisante pour la majorité au Sénat, qui a démoralisé les troupes à sept mois de la présidentielle, et juste avant une primaire socialiste qui concentre toutes les attentions depuis l'été. «Le plus important pour le président, c'est de rassembler son camp, on y est!», se félicite un conseiller de Nicolas Sarkozy. Même enthousiasme à l'UMP, où l'on se réjouit de cette «nouvelle dynamique» qui «change la donne». «Après la dérouillée au Sénat, c'est la première bonne nouvelle, ajoute un député UMP. Ça enraye la spirale négative.»

Ce renoncement est le fruit d'un patient travail mené par la cellule politique de l'Élysée dirigée par Olivier Biancarelli, qui n'a pas ménag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant