L'Élysée veut placer Lauvergeon chez EADS

le
0
François Hollande souhaite que l'ancienne patronne d'Areva devienne présidente du groupe européen d'aéronautique. Mais ce sera au conseil d'administration, et à lui seul, de trancher.

Va-t-on vers une nouvelle crise au sein d'EADS? Après avoir trouvé un accord pour faire évoluer la structure actionnariale de la maison mère d'Airbus en décembre dernier, la France et l'Allemagne ont dressé la liste de leurs représentants au nouveau conseil d'administration qui comptera douze membres. Sur ce total, il y aura quatre Allemands et quatre Français. Du côté allemand, tout est réglé. Du côté français, l'Élysée est décidé à imposer son choix quitte à, d'emblée, bafouer la nouvelle gouvernance qui vise à faire d'EADS une entreprise normale. C'est-à-dire qui ne soit pas soumise aux desiderata des États.

L'Élysée a transmis il y a plusieurs semaines, sa liste à EADS. Elle comporte quatre noms: Anne Lauvergeon, l'ancienne présidente d'Areva, Jean-Claude Trichet, ex-p...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant