L'Élysée veut croire que sa politique finira par porter ses fruits

le
0
A la tête de l'État, l'heure n'est pas à l'affolement. L'Elysée estime qu'il faut «entre 18 et 24 mois pour récolter les fruits» des réformes.

Évidemment, à Paris, on se serait bien passé des commentaires de la Commission européenne affirmant que la France ne dispose pour 2014 d'aucune marge de manœuvre financière, et insinuant que le pays ne respecterait pas ses engagements de déficit public pour 2015. Certes, l'exécutif a bien conscience de l'importance du ras-le-bol fiscal qui a gagné les Français, de l'image brouillée que le gouvernement a pu donner de la politique économique avec les revirements fiscaux des dernières semaines. Il ne peut que déplorer la rapidité avec laquelle la cote de popularité de François Hollande a dégringolé dans les sondages.

Mais à l'Élysée, pas question de céder à l'affolement. Est-ce le triomphe de la méthode Coué? «Pas du tout», se défend-on au sommet de l'État, où l'on a décidé d'assumer - mais pas trop fort quand ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant