L'Élysée reste serein malgré les mauvais sondages

le
0
L'entourage de Nicolas Sarkozy attend avec confiance que la comparaison avec le candidat du PS inverse la donne dans les études d'opinion.

Et maintenant, comment remonter la pente ? La semaine dernière, un sondage Ifop pour Paris Match donnait encore Nicolas Sarkozy largement battu par Dominique Strauss-Kahn et par les autres candidats socialistes possibles - Martine Aubry, François Hollande ou Ségolène Royal. La popularité du président de la République reste toujours aussi faible, en deçà des 30% dans la plupart des baromètres. L'effet du remaniement a été insignifiant sur l'opinion, en l'absence d'un changement de premier ministre.

Par ailleurs, la victoire de Nicolas Sarkozy dans le bras de fer engagé sur les retraites n'a pas été saluée par l'opinion. L'Élysée considérait pourtant, il y a quelques semaines, que ce succès rejaillirait sur son image, notamment à droite. Visiblement, il faudra attendre, et ce malgré une intervention télévisée considérée comme réussie le 16 novembre. «Depuis les retraites, l'image réformatrice du président est très renforcée», corrige Franck

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant