L'Élysée réaffirme sa volonté de fermer Fessenheim

le
0
Dans un document judiciaire, le gouvernement assure que la sûreté de la centrale nucléaire de Fessenheim n'est pas menacée. Ce n'est pas contradictoire avec la volonté de la fermer, estime la ministre de l'Écologie Delphine Batho. » La CGT conteste en justice la fermeture de Fessenheim

Delphine Batho garde le cap. La ministre de l'Écologie, interrogée par Le Figaro, réfute toute «contradiction» de la part du gouvernement sur la fermeture de Fessenheim. Elle réagit à des informations publiées par Le Monde selon lesquelles le ministère de l'Écologie a récemment écrit qu'«il n'est pas établi qu'il existerait des risques graves menaçant la sûreté de la centrale de Fessenheim». Le gouvernement a en effet rédigé un mémoire en défense pour la cour administrative d'appel de Nancy, le 5 octobre dernier, dans le cadre d'une procédure judiciaire intentée par un collectif d'associations antinucléaires (l'ATPN, association trinationale de protection nucléaire)....



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant