L'Élysée entérine la disparition du CIF

le
0
L'Elysée a ouvert la voie à une poursuite d'activité pour le Crédit immobilier de France qui passerait par la création d'une nouvelle entité en partenariat avec la Banque Postale.

La résistance désespérée du Crédit immobilier de France (CIF) et de ses 2500 salariés pour éviter la disparition semble avoir échoué. En partie toutefois. Une réunion de travail à l'Élysée a en effet acté une «procédure de résolution ordonnée» du réseau bancaire, afin de satisfaire aux exigences de Bruxelles. La disparition à terme du CIF est présentée, en effet, comme la contrepartie des 28 milliards d'euros de garanties publiques octroyées par l'État français au petit établissement spécialisé dans le crédit hypothécaire. Concrètement, cela signifie que les encours de crédits du CIF vont être gérés dans une optique de liquidation et que des activités pourront être cédées. C'est précisément ce que le réseau voulait éviter à tout prix.

Sous la houlette de son nouveau président,...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant