L'Elysée encouragé à réduire encore ses dépenses

le
5
L'ELYSÉE ENCOURAGÉ À RÉDUIRE ENCORE SES DÉPENSES
L'ELYSÉE ENCOURAGÉ À RÉDUIRE ENCORE SES DÉPENSES

PARIS (Reuters) - La Cour des comptes salue les efforts de gestion de la présidence de la République en 2012 et l'encourage à poursuivre dans cette voie, en contrôlant davantage la commande publique, les heures supplémentaires ou les dépenses de restauration.

La gestion du parc de véhicules peut être améliorée et les conditions d'occupation d'une soixantaine de logements au palais de l'Alma par des agents de la présidence doivent être réexaminées, ajoute-t-elle dans un rapport publié lundi.

La Cour souligne les économies réalisées depuis l'élection François Hollande, avec une compression des charges de personnel, une réduction des dépenses liées aux déplacements et la suppression de celles consacrées aux études et sondages, qui avaient fait scandale sous son prédécesseur Nicolas Sarkozy.

"La recherche d'économies a été poursuivie, avec une amplification au cours du second semestre en raison des mesures prises qui ont permis de dégager un solde positif de 5,4 millions d'euros", écrit-elle dans ce rapport adressé au chef de l'Etat.

"Dans ces conditions, vous avez décidé de reverser près de 6 millions d'euros au budget de l'Etat, ramenant ainsi la dotation budgétaire de la présidence de la République de 108,9 millions d'euros à 102,9 millions d'euros", poursuit-elle.

La Cour cite de nombreuses économies, liées par exemple à la décision de moins utiliser l'avion. Un déplacement en train à Bruxelles a par exemple coûté environ 36.000 euros au total contre environ 57.000 pour un voyage équivalent en avion effectué en janvier 2012 par la précédente présidence.

Elle relève encore des anomalies comme par exemple sur la comptabilisation des heures supplémentaires.

Quant aux logements du palais de l'Alma, dans le VIIe arrondissement de Paris, elle prône de définir un nouveau régime d'occupation, qui doit aussi "permettre de régler la situation de personnes dont le maintien dans les lieux ne se justifie plus".

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le mardi 16 juil 2013 à 05:00

    Tout à fait d'accord "devcor".

  • M9095115 le mardi 16 juil 2013 à 04:58

    Il faudrait prendre exemple sur les dépenses de la chancellerie allemande ce serait encore mieux.Mou 1er est un petit roi avec sa cour.Il faudra pousser plus loin la règle de bonne gestion au sénat et au parlement et tout le fonctionnariat en général.Trop de gens improductifs en France à la charge des gens productifs.Quand nos gouvernants vont ils comprendrent

  • M5062559 le lundi 15 juil 2013 à 20:02

    On voit enfin poindre un petit début de diminution de la gabegie. mais le chantier est colossal. trop de députés trop de sénateurs trop bien payés.

  • devcor le lundi 15 juil 2013 à 19:43

    .jpeg : et si ce n'était que dans ce domaine.....de la com...de l'esbroufe mais toujours aucune mesure courageuse qui ferait de la peine à son électorat de fonctionnaires et d'assistés.

  • .jpeg le lundi 15 juil 2013 à 19:20

    Ils se fo_utent de notre gu_eule

Partenaires Taux