L'Elysée dément la présence de figurants pour accueillir Sarkozy

le
1
L'ÉLYSÉE DÉMENT LA PRÉSENCE DE FIGURANTS SUR UN CHANTIER VISITÉ PAR NICOLAS SARKOZY
L'ÉLYSÉE DÉMENT LA PRÉSENCE DE FIGURANTS SUR UN CHANTIER VISITÉ PAR NICOLAS SARKOZY

PARIS (Reuters) - L'Elysée et la société Immobilière 3F ont démenti vendredi des allégations faisant état de la présence de figurants lors de la visite de Nicolas Sarkozy sur un chantier de construction de logements sociaux la veille en Essonne.

"C'est n'importe quoi, c'est ridicule", a déclaré la présidence en démentant l'information rapportée par Europe 1. "Tous les gens présents étaient les gens concernés par le chantier, l'entreprise les avaient conviés."

Cité par Europe 1, un cadre du chantier de construction de logements sociaux visité jeudi par le chef de l'Etat à Mennecy, dans l'Essonne, a indiqué que l'Elysée avait souhaité la présence de "plus de monde autour de Nicolas Sarkozy" et demandé de "doubler les effectifs pour le passage du président".

Un ouvrier interrogé par la radio a fait état de la présence de personnel venu d'autres chantiers tandis qu'un second a indiqué que des fournisseurs, des partenaires, des chefs de chantiers et même des inconnus travaillant parfois à l'autre bout du département auraient été invités à faire de la figuration.

Europe 1 rapporte encore que les personnes présentes auraient été priées de "faire semblant de travailler devant la presse", alors que ce genre de chantier tourne au ralenti pendant les grands froids.

Dans un communiqué, la société Immobilière 3F, promoteur du chantier, a démenti "catégoriquement" ces informations après vérification avec le cabinet maître d'oeuvre et l'entreprise de construction.

Elle précise que lors de la visite de Nicolas Sarkozy, "étaient présents les 67 ouvriers travaillant quotidiennement sur le chantier, ainsi que le personnel d'encadrement des sociétés participant au projet".

"L'ensemble du personnel était honoré de la visite du président de la République et ému de l'attention manifestée au sujet de leur travail", a-t-elle ajouté.

Le député socialiste Claude Bartolone, membre de l'équipe de campagne du candidat PS à la présidentielle François Hollande, a estimé que, si ces informations étaient avérées, "cet épisode en dit long sur le rapport à la vérité qu'entretient le président sortant avec les Français."

"A l'évidence, M. Sarkozy a de plus en plus de mal à gérer sa double qualité de président et de candidat. En faisant apparaître des 'figurants' dans son déplacement, il a confirmé son goût du trucage permanent", a-t-il ajouté.

Yann Le Guernigou, ave Elizabeth Pineau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • georg199 le vendredi 3 fév 2012 à 16:35

    De Gaulle le faisait déjà et par bus entiers....Miterrand ne l'aurait pas fait ???