L'Elysée dément avoir effectué des recherches illégales sur Sarkozy

le
2
L'Elysée dément avoir effectué des recherches illégales sur Sarkozy
L'Elysée dément avoir effectué des recherches illégales sur Sarkozy

«Cellule de l'ombre», «cabinet noir», «scandale que la présidence de la République aurait préféré enterrer»... Dans son édition à paraître jeudi, l'hebdomadaire «Valeurs Actuelles», classé à droite, accuse l'Elysée d'avoir effectué illégalement des recherches dans les archives électroniques protégées de l'ancien président Nicolas Sarkozy. Des informations aussitôt fermement démenties par la présidence et le gouvernement. L'UMP, elle, s'est engouffrée dans la brèche, la très sarkozyste Nadine Morano dénonçant même sur Twitter un «Hollandegate».

Quel est ce «scandale d'Etat», dénoncé par «Valeurs Actuelles»? Selon l'hebdomadaire, qui s'appuie sur le témoignage de l'ex-chef du service des télécommunications et de l'informatique de l'Elysée, Bernard Muenkel, «une cellule officieuse veillait à orchestrer les affaires judiciaires contre Nicolas Sarkozy» et serait responsable de «fuites» dans la presse en rapport avec ces affaires, notamment celle concernant Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais, actuellement en cours d'instruction.

L'hebdomadaire évoque «une liste noire»

Bernard Muenkel, qui a quitté l'Elysée depuis, assure à l'hebdomadaire que le commandant militaire de l'Elysée, le colonel Bio-Farina, aurait exigé de lui qu'il fasse une recherche dans les archives de l'ancien chef de l'Etat. Il dit également avoir été rétrogradé pour avoir «refusé de se plier à une demande illicite de la part du cabinet noir de l'Elysée».

Cette demande, émanant d'un «juge» selon le colonel, concernait, «une recherche sur l'ensemble des supports informatiques, fichiers, etc.» auxquels Muenkel avait accès sur la base d'«une liste noire», assure-t-il. Y figurent, rapporte-t-il, les noms de Bernard Tapie, Christine Lagarde (ex-ministre de l'Economie, actuellement directrice générale du FMI), Claude Guéant (ex-secrétaire général de l'Elysée), François Pérol (ex-secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • paspad le mercredi 30 oct 2013 à 19:00

    ils mentent, ils démentent,,,,,,, mais il ne reste plus beaucoup de Français à y croire

  • M931269 le mercredi 30 oct 2013 à 18:48

    Illégales ou non il apparait bien ici qu'il y a eu des recherches sur Nicolas Sarkozy.....et dans quel but ? On découvre un peu plus tous les jours" les travers " de cette politique !