L'Elysée confirme la vente de 24 Rafale à l'Egypte

le
36
L'Elysée confirme la vente de 24 Rafale à l'Egypte
L'Elysée confirme la vente de 24 Rafale à l'Egypte

Cette fois-ci, ça «sent» bon. L'Elysée a confirmé, ce jeudi soir, «le premier contrat à l'export» du Rafale. Dans un communiqué, François Hollande annonce que les autorités égyptiennes ont fait connaître «leur intention d'acquérir 24 avions de combat Rafale et une frégate multi-missions ainsi que les équipements associés». Des équipements qui «permettront à l'Egypte d'accroître sa sécurité et de jouer tout son rôle au service de la stabilité régionale», souligne le chef de l'Etat français.

«Avec l'Egypte, ça s'est fait très rapidement»

«Avec l'Egypte ça s'est fait très rapidement. D'abord parce que l'Egypte voulait un avion de grande qualité» et «rapidement compte-tenu des menaces qui existent autour de ce pays» a-t-il fait valoir à l'issue d'un sommet européen à Bruxelles. Il a aussi expliqué que Paris avait «fait un certain nombre d'efforts» sur le financement du contrat. «Plusieurs fois, des contrats nous ont échappés dans les dix dernières années parce qu'il n'y avait pas eu cette volonté d'accompagner, de financer pour conclure.»

François Hollande s'est montré confiant pour la suite. «Il y a plusieurs pistes, Inde, Qatar ... Je pense que le fait qu'il y ait ce premier contrat pourra être un élément de conviction supplémentaire» a-t-il ajouté.

VIDEO. Vente du Rafale à l'Egypte : le lapsus «indien» de François Hollande

Le Drian signera le contrat lundi

Selon des informations du Monde publiées peu avant, l'accord de vente à l'Égypte de 24 avions Rafale, d'une frégate multimission FREEM et de missiles courte et moyenne portée MBDA a été paraphé par les différentes parties ce jeudi. Le gros des négociations est donc terminé, mais la conclusion de ce contrat très attendu - le Rafale n'a encore jamais trouvé preneur à l'étranger - n'interviendra que lundi au Caire. «J'ai demandé au ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, de signer au nom de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le vendredi 13 fév 2015 à 15:33

    je me souviens d'une guerre ou Israel avait bouzillé tous les tarmacs de ..... et ils n'ont jamais pu décoller !!!

  • saggy le vendredi 13 fév 2015 à 10:42

    israel nous dira merci !!

  • 90342016 le vendredi 13 fév 2015 à 09:59

    ont saura jamais payer une honte

  • M1945416 le vendredi 13 fév 2015 à 09:50

    on a 2 mistral en stock ...

  • saggy le vendredi 13 fév 2015 à 09:07

    hollande marchand d'armes !!! le rafale sans missiles , bombes , canon ne sert à rien !! alors imaginez cette puissance de feu

  • jsrlak1 le vendredi 13 fév 2015 à 08:56

    Ce sera surtout à terme notre portefeuille et notre sécurité (il ne faut pas être naïf)

  • lorant21 le vendredi 13 fév 2015 à 08:54

    bonne nouvelle. Si ce n'est pas nous, ce sera d'autres.

  • jsrlak1 le vendredi 13 fév 2015 à 08:50

    N'aurait-On pas mieux fait en vendant des mirages car l'Égypte n'est pas un pays stable et nous allons financer 50% de la commande par une dette qui sera effacée par le club de Rome (cela s'est déjà vu avec l'Égypte). On sponsorise donc Dassault aviation et on risque de se retrouver un jour avec des rafales face à nous.

  • Jiaozi97 le vendredi 13 fév 2015 à 07:14

    Ne pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir vendu. Rien n'est signé encore. Un gouffre financier cette avion. N'oublions pas que lors de son séjour à la réunion il a était en panne 15 jours.

  • jl-m le vendredi 13 fév 2015 à 06:50

    il a déjà couté 40 milliards en impots et va nous en recouter 5 ou 6 puisque notre gouvernement socialiste se porte garant pour l'egypte.