L'Elysée affirme que Hollande respecte l'institution judiciaire

le
2
    PARIS, 13 octobre (Reuters) - L'entourage de François 
Hollande a insisté jeudi sur le "respect" du président à l'égard 
de l'indépendance de la justice et de l'institution judiciaire, 
après la colère exprimée par cette dernière sur des propos 
prêtés au chef de l'Etat.  
    Les plus hauts magistrats de France ont dénoncé les 
"outrances" de François Hollande, en réponse aux propos 
stigmatisant "la lâcheté" de la magistrature attribués au chef 
de l'Etat dans un livre écrit par deux journalistes du Monde.  
  
    "Le président de la République doit être considéré au regard 
de ses actes et de ses discours publics", a-t-on déclaré jeudi 
dans l'entourage de François Hollande.  
    Ce dernier "a toujours respecté l'indépendance de la justice 
qu'il a souhaité garantir au plan constitutionnel. Il a toujours 
exprimé son respect pour l'institution et les magistrats qui la 
servent", a-t-on ajouté.  "C'est ce qu'il a dit aux magistrats 
hier soir, après les avoir écoutés." 
    Le premier président et le procureur général de la Cour de 
cassation ont été reçus à l'Elysée à leur demande mercredi soir 
pour obtenir des explications de François Hollande.  
    "Notre entretien d'hier avec le président de la République 
n'a pas atténué le sentiment que la magistrature en général et 
les magistrats en particulier ont ressenti face à une nouvelle 
humiliation", a déclaré Jean-Claude Marin, le procureur général 
de la Cour de cassation. 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bordo le jeudi 13 oct 2016 à 14:21

    Nier l'évidence, montrer sa duplicité. C'est un suicide politique.

  • JODHY le jeudi 13 oct 2016 à 12:45

    devant , mais derrière ????????