L'élue inculpée de blanchiment régularise et démissionne

le
2

PARIS (Reuters) - L'élue parisienne d'Europe Ecologie Les Verts mise en examen après le démantèlement d'un réseau de blanchiment d'argent de la drogue a régularisé sa situation avec l'administration fiscale et démissionné de son parti, a annoncé lundi son avocat.

"Madame Lamblin a régularisé des déclarations rectificatives auprès de l'administration des impôts. Elle a régularisé également le paiement des impôts qu'elle devait, elle a versé un chèque auprès de l'administration des impôts d'un montant d'environ 31.000 euros", a dit sur RTL Me Jean-Marc Fédida.

"Aujourd'hui, on peut dire que le volet fiscal est en partie clos", a-t-il ajouté.

Ajointe au maire du XIIIe arrondissement de Paris, Florence Lamblin a été mise en examen pour blanchiment en bande organisée et association de malfaiteurs après la saisie de 350.000 euros dans des coffres lui appartenant dans le cadre d'une enquête sur un trafic de drogue et un réseau de blanchiment de ses gains.

Elle affirme depuis le début qu'elle n'a fait que rapatrier de Suisse via un intermédiaire un héritage familial jamais déclaré au fisc français.

A la question de savoir si le fisc lui a infligé des pénalités, Me Fédida a répondu : "L'administration des impôts n'a pas encore fait connaître quelle serait sa position vis-à-vis de cette régularisation. Je ne doute pas que l'administration des impôts imagine qu'elle sale un peu l'addition mais j'espère qu'elle tiendra compte de ce geste volontaire."

Florence Lamblin "n'a jamais été mise en examen pour blanchiment d'argent provenant d'un trafic de stupéfiant. La mise en examen qui la concerne, concerne exclusivement l'aspect blanchiment", a-t-il ajouté.

Interrogé par la suite sur BFM TV, Jean-Marc Fédida a indiqué qu'elle avait décidé de renoncer à son mandat électif, alors qu'elle n'avait jusqu'ici que remis sa délégation d'adjoint au maire, et de démissionner d'EELV.

"Elle a pris la décision de démissionner de ses mandats internes au sein du parti des Verts et de démissionner de ses mandats électifs", a-t-il dit.

"C'est un geste symbolique qui à mon avis n'est pas justifié. Cela veut dire que Florence Lamblin souhaite (...) qu'on lui laisse la tranquillité".

Yann Le Guernigou, édité par Hélène Duvigneau

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lvidalen le lundi 22 oct 2012 à 23:08

    Etait - ce une trésorière occulte des Verts ?

  • chatnour le lundi 22 oct 2012 à 21:40

    Ah, enfin, elle y aura mis le temps ! Il n'empêche que le délit était judiciairement constaté ce qui ne dispense pas des poursuites, Mmes et MM. les Magistrats, non ?