L'électro entre en gare à Saint-Lazare

le
0
Gare Saint-Lazare. Soirée Hors les murs organisée par les producteurs du Weather festival, le 3 août.
Gare Saint-Lazare. Soirée Hors les murs organisée par les producteurs du Weather festival, le 3 août.

La circulation des trains étant interrompue pour travaux, 5 000 personnes ont pu envahir l’espace, le temps d’une nuit de concert.

L’intercité 3132 du Havre est arrivé à 21 h 40 à Paris-Saint-Lazare. Le dernier train pour Rouen l’a quittée à 22 heures tapantes, donnant le signal du départ. Dans la vie des chemins de fer, tout est affaire de timing. Particulièrement ici, à la deuxième gare d’Europe par son trafic, 450 000 voyageurs par jour, une rame toutes les 28 secondes aux heures de pointe.

Ce samedi 3 septembre, il n’a fallu qu’un quart d’heure aux équipes de la SNCF pour la fermer. Puis les troupes d’Aurélien Dubois (l’organisateur des soirées électro Concrete et du Weather festival) ont installé les deux scènes, les bars, les sunlights, et à 23 h 30 – avec une petite demi-heure de retard sur le planning –, le terminus parisien s’est transformé en boîte de nuit.

Tapies dans l’ombre comme des baleines échouées, les locomotives regardent la foule qui grossit sous la grande halle de fer et d’acier, et les ombres mouvantes qui commencent à danser. « Ça fait trop bizarre, regarde c’est mon quai… », éclate de rire une petite Versaillaise en passant le rideau de fumée blanche placé dans le sas qui sépare la galerie marchande des quais.

« Occasion unique » Le prochain train partira pour Cherbourg (Manche) dimanche à 9 h 45. Un entracte exceptionnel de douze heures pour cette immense machinerie qui en temps normal charrie du passager jusqu’à 1 heure du matin et reprend du service à peine quatre heures plus tard.

C’est que cette nuit-là, des équipes d’ingénieurs et de maçons mettent en place un pont routi...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant