L'élection présidentielle au Congo va être avancée à début 2016

le
0
    BRAZZAVILLE, 22 décembre (Reuters) - Le président de la 
République du Congo Denis Sassou Nguesso a déclaré mardi que 
l'élection présidentielle aurait lieu au premier trimestre 2016, 
soit plusieurs mois avant la date prévue. 
    La présidentielle était en principe prévue pour le mois de 
juillet. 
    Denis Sassou Nguesso, qui a dirigé le Congo-Brazzaville 
pendant 31 des 36 dernières années, devrait briguer un troisième 
mandat consécutif après avoir fait voter en octobre par 
référendum une modification de la constitution lui permettant de 
se présenter pour un troisième mandat affilée. 
    Mardi devant le parlement, le président n'a rien dit de ses 
intentions. 
    Selon Christoph Wille, analyste chez Control Risks, la date 
de l'élection vise à donner un avantage stratégique à la 
formation au pouvoir, le Parti congolais du travail (PCT). 
    Il s'agit, explique l'analyste, d'annoncer la date précise 
du scrutin "au tout dernier moment" de sorte que l'opposition 
n'ait pas le temps de monter en puissance. 
    Plusieurs autres présidents africains ont dit souhaiter 
rester    au pouvoir plus longtemps que prévu. Au Rwanda, la 
réforme constitutionnelle autorisant le président Paul Kagame, 
58 ans, à rester au pouvoir, potentiellement jusqu'en 2034, 
vient d'être adoptée.   
    Au Burundi, Pierre Nkurunziza, porté à la présidence en 
2005, a été réélu en juillet dernier pour un troisième mandat 
malgré les contestations de l'opposition qui lui reproche 
d'avoir enfreint la Constitution limitant à deux mandats 
l'exercice du pouvoir présidentiel.   
 
 (Philon Severin Bondenga; Danielle Rouquié pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant