L'élection ne modifie pas le calendrier des travaux à Fessenheim

le
2
L'élection ne modifie pas le calendrier des travaux à Fessenheim
L'élection ne modifie pas le calendrier des travaux à Fessenheim

PARIS (Reuters) - Le calendrier des travaux en cours à la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) ne va pas être modifié par l'élection de François Hollande, a déclaré lundi à Reuters un porte-parole d'EDF.

L'électricien français investit actuellement plusieurs millions d'euros pour rénover sa plus vieille centrale, que le nouveau président de la République à promis de fermer à l'horizon 2017.

"A l'heure actuelle tout se poursuit comme prévu", a déclaré à Reuters un porte-parole d'EDF, à propos des préparations de la rénovation du radier du réacteur n°1, un socle de béton situé sous la cuve.

Dans un avis publié en juillet 2011, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) avait notamment demandé à EDF de renforcer cette structure avant juillet 2013 pour augmenter sa résistance en cas d'accident grave.

Le coût total des travaux, sans précédent dans le monde, qui incluent également une amélioration des dispositifs de secours, est estimé à environ 20 millions d'euros.

La centrale de Fessenheim, qui aura 40 ans en 2017, a concentré au cours de la campagne présidentielle les critiques des anti-nucléaires en raison notamment de sa situation en zone sismique.

François Hollande, qui souhaite réduire de 75% à 50% la part du nucléaire dans la production électrique d'ici 2025, a redit lors du débat télévisé du 2 mai qu'il ne fermerait que cette centrale au cours de son mandat.

Dans le cadre des "stress tests" réalisés après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon, EDF doit également renforcer les fonctions vitales de chacun de ses 58 réacteurs en activité.

L'électricien publiera le 30 juin prochain un calendrier des opérations à effectuer pour renforcer les réacteurs, a ajouté le porte-parole.

Muriel Boselli et Gilbert Reilhac, avec Marion Douet, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Garasixt le lundi 7 mai 2012 à 19:29

    N'avancez pas trop vite, si on l'arrête avant 5 ans, il vaut mieux ne pas trop invsestir.

  • godardja le lundi 7 mai 2012 à 17:38

    C'est bien que les travaux se poursuivent. Mais ne crions pas victoire. Les législatives et le nouveau gouvernement qui en sortira peuvent changer la donne et on pourrait voir Fessenheim fermé autoritairement comme Jospin l'avait fait avec Superphénix en 1997. Le combat pro-nucléaire continue.