L'élection du futur président de l'UMP, mode d'emploi

le
6
L'élection du futur président de l'UMP, mode d'emploi
L'élection du futur président de l'UMP, mode d'emploi

Le changement, c'est maintenant. Le vote interne à l'UMP pour désigner son nouveau président, après la démission forcée de Jean-François Copé et de son état-major sur fond d'affaires Bygmalion, commence ce vendredi à 20 heures et durera 24 heures.

Le scrutin électronique, avec bulletins et urnes virtuels, sera bouclé samedi à 20 heures. Les résultats seront connus aux alentours de 20h40 «après un ultime contrôle», a expliqué ce vendredi matin sur RMC la juriste Anne Levade, qui préside la Haute autorité chargée de la bonne tenue de cette élection. Et s'il le faut, un second tour sera organisé de la même manière le 6 décembre.  

Chacun des 268 341 militants à jour de cotisation au 30 juin 2013 a, en principe, reçu des identifiants individuels de vote lui permettant de choisir entre Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire ou Hervé Mariton. Il suffit pour cela de se connecter sur le site sécurisé du parti. Ceux qui préfèrent «vivre» cette journée électorale pourront se rendre dans des bureaux de vote disséminés dans toute la France. Département par département, les permanences UMP disposant d'ordinateurs reliés à internet seront ouvertes, de même que certaines salles polyvalentes. Certains particuliers ouvrent même leur salon, comme dans l'Ariège ou en Charente-Maritime où des élus locaux de l'UMP reçoivent à domicile.

A Paris, la Haute autorité de l'UMP ne recense que cinq lieux de vote. Et le siège national de la rue de Vaugirard (XVe) ne sera accessible, pour désigner son candidat, que jusqu'à 18 heures alors que le vote est possible jusqu'à 20 heures.

Congrès 2014 - liste des lieux de vote publié par ump

Les trois candidats, s'ils ne le disent pas, redoutent un problème de dernière minute : un bug, qui pourrait bloquer les serveurs chargé de recenser les choix des adhérents de l'UMP, voire des tricheries. En juin 2013, la primaire qui avait désigné Nathalie Kosciusko-Morizet ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 28 nov 2014 à 19:05

    Si l'UMP continue dans la voix du sarkosisme, elle va se ramasser une veste comme en 2012...voir un pardessus à longues manches....75 % NE VEULENT PLUS DU BLING-BLING ...QU'ON SE LE DISE UNE BONNE FOIS POUR TOUTE !!!...Ceci dit, il faut voter pour q qu’un de correct de D comme de G…, et là, c'est la super gageure ?!!!...

  • M156470 le vendredi 28 nov 2014 à 17:15

    Ne sont concernés que ceux qui sont à jour de leur cotisation, les autres : CIRCULEZ !

  • M4960905 le vendredi 28 nov 2014 à 15:32

    vraiment,on s'en fiche

  • M156470 le vendredi 28 nov 2014 à 10:34

    Un tremplin pour la présidentielle... Vive Sarko !!

  • M156470 le vendredi 28 nov 2014 à 10:33

    Bravo les médias pour la désinformation mais c'est à croire que personne ne vous croit plus....

  • M4358281 le vendredi 28 nov 2014 à 10:31

    glaner des voix chez les Gays ..comme Bruno ..