L'élection de Trump ne remet pas en cause le système Thaad-Séoul

le
0
    SEOUL, 9 novembre (Reuters) - Le déploiement en Corée du Sud 
du système de défense antimissile américain Thaad, conçu pour 
faire face à la menace de la Corée du Nord, aura lieu comme 
prévu sous une administration Trump, a déclaré mercredi le chef 
du parti au pouvoir à Séoul, citant le ministre de la Défense 
Han Min-koo.  
    Kim Gwang-lim, chef du parti Saenuri, a expliqué que les 
préparatifs du déploiement étaient quasiment achevés.  
    "Thaad est quasiment confirmé, donc ce sera fait", a déclaré 
Han Min-koo lors d'une réunion entre hauts responsables du parti 
et ministres chargés de la sécurité nationale pour discuter des 
conséquences de l'élection de Donald Trump à la présidence 
américaine.  
    Le gouvernement sud-coréen redoute que Donald Trump présente 
des propositions imprévisibles à la Corée du Nord concernant son 
programme nucléaire militaire, a ajouté un responsable du parti 
au pouvoir, citant de hauts responsables de la sécurité.  
    En septembre dernier, un porte-parole de la campagne de 
Trump avait cité les derniers essais nucléaires de la Corée du 
Nord comme exemple des "échecs catastrophiques" de sa rivale 
démocrate Hillary Clinton lorsqu'elle dirigeait le département 
d'Etat entre 2009 et 2013.  
    La décision de déployer le système Thaad (Terminal High 
Altitude Area Defense) a été prise en juillet dernier, 
provoquant le mécontentement de la Chine.  
    Le commandant des forces américaines en Corée du Sud a 
déclaré vendredi que le système serait déployé en Corée du Sud 
dans un délai de huit à dix mois.  
     
 
 (Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant