L'élection de Huchon en question

le
0
Le président du conseil régional est accusé d'avoir bénéficié d'avantages en nature. Son avocat rappelle que la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a donné son aval. Verdict ce vendredi.

L'élection de Jean-Paul Huchon à la présidence de la région Ile-de-France pourrait être annulée si le Conseil d'État décide de suivre, demain, l'avis du rapporteur public (ex-commissaire du gouvernement) Édouard Geffray. Celui-ci devrait demander en outre l'inéligibilité du président socialiste qui, selon son avis, a bénéficié pendant la campagne d'avantages en nature d'une personne morale, le Stif, le Syndicat des transports d'Ile-de-France. Le Conseil d'État statuera par «un arrêt d'assemblée», la formation la plus solennelle de la haute juridiction.

 

Campagnes publicitaires 

 

Dans un communiqué, Me Arnaud Lyon-Caen, avocat de Jean-Paul Huchon, a dit attendre «avec confiance la décision» du Conseil d'Etat, et que, le débat contradictoire n'ayant pas encore eu lieu, «rien ne permet(tait) d'anticiper sur le sens de l'arrêt à venir». «Par décision du 15 juillet 2010, la commission nationale des comptes de campagne et des financements politique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant