L'EI vise Hadissa dans la province irakienne d'Anbar

le , mis à jour à 15:58
0

BAGDAD, 6 juillet (Reuters) - Un djihadiste du groupe Etat islamique (EI) a fait sauter lundi un bulldozer bourré d'explosifs près de la ville d'Hadissa, dans le nord-ouest de l'Irak, tuant sept militaires irakiens, a-t-on déclaré de source proche de la police. Hadissa et son barrage se trouvent dans l'un des rares secteurs de la vase province d'Anbar qui sont toujours sous le contrôle des forces gouvernementales. En mai, l'EI a chassé les troupes irakiennes de la capitale provinciale, Ramadi. Les services de sécurité ont déclaré avoir ouvert le feu et avoir détruit quatre autres véhicules piégés, près de la ville, avant qu'ils aient pu atteindre leurs objectifs. Cette attaque coordonnée marque une escalade des opérations de l'EI dans les derniers jours du mois de jeûne du ramadan. Dans un communiqué diffusé voici 15 jours, le porte-parole de l'EI Abou Mohammad Adnani avait appelé à une recrudescence des attaques et attentats durant cette période, et avait nommément cité Hadissa. Une voiture piégée a explosé d'autre part lundi à Djoubba, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Hadissa, près de la base aérienne d'Aïn al Assad où des militaires américains entraînent des combattants sunnites d'Anbar à la lutte contre l'EI. Les forces de sécurité irakiennes ont quant à elles repris un pont au nord de Ramadi, au cours d'une attaque qui a fait lundi 14 morts dans les rangs des djihadistes de l'EI, a-t-on déclaré de source proche des services de sécurité dans la province d'Anbar. (Saif Hamid à Bagdad et Isabel Coles à Arbil; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant