L'EI veut "une guerre de religions" en France, dit Valls

le
2
    PARIS, 26 juillet (Reuters) - L'Etat islamique, qui a 
revendiqué mardi l'assassinat d'un prêtre en Seine-Maritime, 
cherche à "provoquer une guerre de religions" en France, a 
déclaré Manuel Valls, qui assure que le pays dispose de "tous 
les outils" de lutte anti-terroriste. 
    Invité mardi soir de TF1, le Premier ministre, à la suite de 
François Hollande  , a répondu à l'opposition qui 
réclame de nouvelles dispositions en refusant qu'à "chaque 
attentat" on "invente une nouvelle loi". 
    "Plus que jamais nous devons faire bloc face à ceux qui 
veulent diviser. En s'attaquant à un prêtre, à l'Eglise 
catholique, on voit bien quel est l'objectif : jeter les 
Français les uns contre les autres, s'attaquer à une religion 
pour provoquer une guerre de religions", a-t-il déclaré. 
    Il a précisé que cet assassinat n'était pas "une première", 
une référence à la tentative d'attentat manqué contre une ou 
plusieurs églises de Villejuif (Val-de-Marne) en avril 2015. 
    "Nous faisons tout et tout est fait pour éradiquer ce 
terrorisme en Syrie et en Irak, et bien sûr en France. Mais il y 
a des centaines, des milliers d'individus radicalisés. Ce 
combat, nous devons le mener sur tous les fronts avec la plus 
grande détermination, avec les armes du droit, de la 
République", a souligné Manuel Valls. 
    "Un acte terroriste comme celui-ci est forcément vécu comme 
un échec" mais, a-t-il poursuivi, "nous avons aujourd'hui tous 
les outils : deux lois anti-terroristes, une loi sur la 
procédure pénale, deux lois sur le renseignement votées au cours 
de ces trois dernières années". 
    "Tout ce qui peut être fait dans le cadre du droit doit 
évidemment être toujours étudié mais à chaque attentat nous 
n'allons pas inventer une nouvelle loi, nous n'allons pas 
inventer de nouveaux dispositifs", a-t-il dit à l'adresse des 
Républicains et du Front national.   
    "C'est avec les armes du droit (...) que nous gagnerons 
contre le terrorisme", a-t-il insisté. 
    "Les Français doivent intégrer que nous sommes d'une 
certaine manière dans une guerre, changer leurs habitudes", 
a-t-il dit. 
 
 (Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 4 mois

    valls déclare encore une guerre, il passe son temps sur la haine. Il ferait mieux de prendre des mesures pour protéger la France

  • sarestal il y a 4 mois

    Et qui a construit ce terreau où pullule cette gangrène .Construction sournoise avec des objectifs électoraux.Vous avez détruit la fr.-